visuel projet Noyer Maya

Le projet Noyer Maya, une success story !

3 ans déjà, le moment est idéal pour dresser le premier bilan d’un projet emblématique que mène Envol Vert en Colombie. Emblématique, le noyer Maya l’est aussi pour les populations de la région. Et c’est tout naturellement autour de la sauvegarde et de la réhabilitation de cet arbre qu’Envol Vert a mené et décliné un grand nombre d’initiatives.

visuel projet Noyer MayaC’est sur la commune de Luruaco dans le département de l’Atlántico que ce projet intégré s’est aujourd’hui durablement enraciné. Le projet Noyer Maya est un modèle en terme d’agroécologie en ce sens où il concilie de manière vertueuse des objectifs de reforestation, d’agroforesterie, de sécurité alimentaire, de productions durables, et de retombées économiques non négligeables pour les populations locales.

Au niveau du reboisement, les résultats sont positifs malgré deux ans de conditions climatiques et de sécheresse désastreuses. 3 800 arbres plantés sur une superficie de 32 hectares aujourd’hui restaurée. En termes d’agroforesterie, ce ne sont pas moins de 20 produits agricoles qui sont dorénavant cultivés sur ces parcelles réhabilitées. Une pépinière a été créée. En plus d’être la pouponnière des arbres, elle a été pensée comme le véritable centre névralgique du projet où les différents acteurs se rencontrent, échangent et sont formés. En effet, c’est par une sensibilisation qui met l’accent sur les bénéfices apportés par le noyer Maya et par une formation active des paysans que ce projet a pu connaître de vrais succès.

Économiquement, les retombées bénéficient à 30 familles, des rendements alternatifs ont été développés comme la commercialisation de confitures ou encore l’agrotourisme avec le balisage de 3 sentiers touristiques. Socialement, une association paysanne a vu le jour en 2016, un festival autour du noyer Maya est né, sans oublier les enfants pour qui des activités ludiquo-participatives ont été pensées.

À l’énoncé de ces résultats prometteurs, le projet Noyer Maya s’avère être une franche réussite. De nombreuses institutions locales sont venues visiter le projet et y apportent aujourd’hui leur soutien en financements, matériaux, formations et promotions lors de grands salons. La presse est aussi très curieuse du projet avec plus de 10 articles ou reportages réalisés.

Envol Vert continuera à soutenir ce projet jusqu’à fin 2019, une période de transition permettant de s’assurer de la capacité de l’association créée ASOCALIM à poursuivre seule le travail.

Ce message est également disponible en : Espagnol