Première récolte de Fleur de Jamaïque en Los Limites

Le mois de janvier a été un mois de récolte de la Fleur de Jamaïque pour les paysans bénéficiaires du projet d’Envol Vert à Los Limites.

Le produit final obtenu de l’arbuste Hibiscus sabdariffaplus, plus connu sous le nom de Fleur de Jamaïque, est en fait un calice. Cette arbuste est originaire de l’Inde mais s’adapte très bien au climat sec tropical de la cote caraïbe colombienne. Seulement la sècheresse intense de l’été sur la côte caraïbe ne permet pas à l’arbuste de survivre et il faut donc replanter une plantule l’année suivante. La récolte des calces se fait entre décembre et janvier. On laisse murir les fruits de quelques arbustes afin de récolter les graines qui se planteront l’année suivante. La préparation du calice se fait en trois étapes. Premièrement les fruits contenant les graines, encore vertes, sont retirées du fruit à l’aide d’un cylindre fin, le fruit est ensuite lavé deux fois et est finalement mis à sécher dans un séchoir solaire pendant près d’une semaine.

La Fleur de Jamaïque peut être consommée fraiche en salade ou en jus. Elle est également préparée en confiture ou bien séchée pour préparer des infusions. Pour ses propriétés nutritives et médicinales, la consommation de la Fleur de la Jamaïque a augmenté en Amérique latine. De plus c’est un produit rentable pour les petits producteurs qui leur permet d’améliorer leurs revenus.

Ce message est également disponible en : Espagnol