Yann_Macherez_trombi_1

Point de vue de Yann, bénévole ingénieur du son

Bercé dans un respect de l’homme, des animaux et de la nature depuis sa plus tendre enfance, Yann a pris progressivement conscience de la fragilité de cet équilibre entre toutes choses. Ayant vécu sur l’île de la Réunion, Yann a également compris l’importance de la préservation des différents écosystèmes, souvent endémiques, pour garder l’identité naturelle et la diversité florale exceptionnelle de cette île. C’est pourquoi il a déjà effectué bon nombre d’actions bénévoles au sein de différentes structures à vocation écologique mais aujourd’hui son regard se pose sur Envol vert…

« La question de la préservation des milieux naturels est devenu pour moi un combat de tous les jours et Envol Vert a logiquement suscité mon intérêt. Son fonctionnement basé sur des projets locaux m’a aussi beaucoup plus : sa mission d’encouragement, d’accompagnement et de sensibilisation passe par un contact humain indispensable à la pérennisation des projets. »

« De par mes recherches, mes échanges et mes actions, j’ai compris que pour être plus efficace dans la conservation et aussi la réhabilitation des espèces, il fallait travailler sur la base même du problème : la préservation de leur milieu naturel ! »

Enthousiasmé par la philosophie et l’équipe d’Envol Vert, Yann  a choisi de donner son temps et son énergie en créant des supports audiovisuels pour l’association. Il peut ainsi allier passion et travail, puisque Yann est actuellement ingénieur du son dans une radio. Pour Yann la vidéo est un moyen de communication efficace et fidèle pour présenter les actions d’Envol Vert.

« Ces films sont pour moi une matière supplémentaire pour présenter mon travail. Plus tard, je souhaite me reconvertir dans le documentaire ou le reportage et cette matière me sera précieuse »

Au delà, cela lui permet aussi de comprendre un peu plus les réels enjeux de la protection de nos forêts et d’analyser l’approche de la création de ce type d’association. Les rencontres et les échanges qui découlent de cette initiative de bénévolat sont aussi très importants pour lui, autant que le travail fourni. « J’aimerai m’impliquer plus pour agir plus. Et pourquoi pas, comme le rêve de tout bénévole, aller sur le terrain… »