foret_magique1_Credit Lea Durant

Les services rendus par la forêt…

Les forêts, jouent un rôle primordial dans la préservation des équilibres sociaux et écologiques.

Près de 1,6 milliard de personnes en dépendent pour leur subsistance, elles produisent des biens dont certains ont une valeur marchande comme le bois, des produits pharmaceutiques et bien d’autres encore.

Elles rendent des services essentiels : régulent le climat, les pluies, évitent les effets dévastateurs des tsunamis sur les côtes, procurent de l’eau potable, constituent un véritable stock de carbone… Et maintiennent les sols fragiles de régions qui subissent de fortes pluies. En somme, les forêts sont donc les meilleures barrières naturelles contre les dégâts liés aux fortes pluies.

Trois quarts de l’eau douce accessible provient des bassins versants des forêts ; les forêts purifient l’eau potable du deux tiers des grandes villes des pays en développement. Par conséquent, les forêts peuvent être comparées à des stations d’épuration. Sans elles, pas de filtration (à travers les systèmes racinaires) des polluants tels que : les métaux lourds, azotes…

Près de 80% des individus des pays en développement dépendent des remèdes de la médecine traditionnelle dont la moitié d’entre elles sont issues de plantes trouvées principalement dans les forêts tropicales. En effet, le saviez-vous que 70% des plantes identifiées ayant des caractéristiques anticancéreuses par le US National Institute ne se trouvent que dans la forêt tropicale ?

Enfin elles sont encore plus vivantes qu’un musée avec  de fortes valeurs culturelles et même patrimoniale. En France par exemple, la forêt de Brocéliande  fait rêver les passionnés des légendes arthuriennes. Elle fait partie des mythes et des lieux historiques du patrimoine français. Les contes et autres comptines sont aussi un patrimoine qui se partage. Qui n’a jamais lu les contes des Frères Grimm à des enfants ? Ou encore, qui ignore l’histoire du Petit Poucet de Charles Perrault ?

Les forêts, réserve de vie

Les forêts couvrent environ 31%  de la surface de la Terre, soit près de 4 milliards d’hectares, et contiennent plus du deux tiers des espèces vivantes terrestres. Les forêts tropicales notamment qui ne constituent que 6% des terres émergées, contiennent plus de la moitié de la biodiversité terrestre. L’Amérique Latine à elle seule abrite  40% des espèces animales et végétales de la planète et le bassin amazonien 25 % de ces espèces terrestres.

La biodiversité forestière est la base de plus de 5 000 produits commerciaux, de l’huile aromatique distillée à partir de feuilles, aux remèdes à base d’herbe, en passant par les aliments et les vêtements.

 

De plus, la forêt peut s’apparenter à un garde-manger à ciel ouvert et à l’état sauvage car elle regorge de produits comestibles comme : le gibier, les champignons, les plantes, les fruits et les graines. Sans la diversité biologique des forêts et sans les espèces pollinisatrices qu’elles hébergent, la productivité agricole sera moins stimulée, les cultures et notre alimentation mises en danger. Pourquoi ? D’une part, il faut savoir que les forêts jouent un rôle de barrière contre les invasions. D’autre part, les pollinisateurs que sont les insectes, les papillons ou encore les abeilles jouent un rôle primordial puisqu’ils sont responsables d’environ un tiers de la production mondiale de nourriture. De plus, la biodiversité forestière (carabes, coccinelles, syrphes, insectes carnassiers) garantit aux cultures une protection contre les ravageurs qui détruisent 30% des récoltes.

La forêt, pierre d’angle des populations locales

La forêt est essentielle à la subsistance de l’Homme. Le bois est la principale source d’énergie pour la cuisson et le chauffage pour environ 2,6 milliards de personnes. La Banque Mondiale estime que les forêts contribuent directement à la subsistance de près de 90% des personnes vivant dans l’extrême pauvreté.

De nombreux produits forestiers non ligneux (cacao sauvage, miel, résines, noix, fruits, fleurs, graines, champignons, viande, baies sauvages) sont essentiels pour l’apport en nourriture, en médicaments et en matériaux de construction pour les populations indigènes. En moyenne, le Noyer d’Amazonie produit par exemple 150kg de noix par an. La noix du Brésil est utilisée en France pour servir l’apéritif, néanmoins elle est aussi utilisée broyée pour la préparation de plats salés et sucrées.

Les forêts disparaissent notamment parce que leur valeur est sous-estimée et que notre économie de marché ne parvient pas à reconnaître les services éco-systémiques fournis par les forêts intactes. Afin de mettre fin à leur destruction, il faut connaître et comprendre l’intégralité des services qu’elles nous rendent.

Lire aussi :

Les forêts et notre alimentation

Les forêts et les pluies

La forêt, un lieu de loisirs et d’inspiration

La forêt et le CO₂, une histoire d’amour

La forêt, notre fournisseur officiel de papier

L’économie dépend de la nature

Les entreprises dépendent de la forêt

Les causes de la déforestation

Téléchargez le rapport : « Descriptif argumenté des services rendus par la forêt »