Envol Vert et le Noyer Maya: Conservation et souveraineté alimentaire dans un seul arbre

La mission d’Envol Vert

La fondation Envol Vert, avec pour mission la conservation et le reboisement de la foret sèche
colombienne, développe des projets avec différentes communautés. Les pépinières forestières
constituent l’axe central de ce projet et c’est ici où le travail entre communauté et conservation
s’articule.
Grâce à un travail pédagogique, combiné avec l’expérience dans la pépinière et dans la plantation,
les gens reconnaissent la valeur de la foret, les usages liés et les avantages qu’elle procure à la
subsistance. C’est dans ce contexte qu’on encourage le changement de perspective sur
l’exploitation des ressources à travers l’implémentation de systèmes agroforestiers et de
sylvopastoralisme.

Le Noyer Maya, l’arbre de vie

Il y a un arbre très spécial qui reflète très bien les avantages de la conservation ; c’est le Noyer Maya, la star de nos projets, grâce aux multiples services envers l’environnement et grâce à sa
contribution à la souveraineté alimentaire des communautés qui le conservent. Les graines de
Noyer Maya « Guaimaro », aussi appelées noix maya, sont abondantes au cours de deux saisons de récolte, et servent à nourrir autant les animaux comme les hommes. Elles constituent l’un des aliments les plus représentatifs des cultures locales d’Amérique centrale.

Des efforts considérables sont menés en Colombie pour sauvegarder le savoir faire ancestrale
autour de la préparation du Noyer Maya et réintroduire ainsi sa consommation dans le régime
alimentaire, car il possède une valeur nutritionnelle importante et peut se préparer d’une
multitude de façons. La fondation participe de ce processus à travers la recherche dans les
composantes de la graine, le registre de recettes, la création de fiches techniques et
l’identification de qualités nutritionnelles.

L’appropriation du Noyer Maya est encouragée par la création d’espaces pédagogiques,
gastronomiques, culinaires et commerciaux dans le cadre de manifestations diverses telles que
des échanges avec d’autres projets, ateliers, foires, festivals, rencontres gastronomiques ainsi que
dans la quotidienneté des cuisines. C’est le moyen de renforcer son usage et sa conservation dans
la culture.

Le Noyer Maya a un grand potentiel de contribuer à l’économie locale en tant que produit
commercialisable. Avec le but de soutenir les initiatives de la communauté de créer des
alternatives économiques, on réalise des ateliers pratiques de transformation, de calcul de coûts,
normalisation de processus et analyse de marchés. De cette façon on développe les capacités
productives des personnes et on ouvre la possibilité de commercialiser leurs produits.

Ce message est également disponible en : Anglais, Espagnol