la vache et son arbre

[CP-9 juin 2014] « La vache jamais sans son arbre ! »

L’élevage bovin est grandement responsable de la déforestation. Pourtant, des solutions existent comme le sylvopastoralisme.

L’association Envol Vert sensibilise à cette technique pastorale durable pour l’environnement et incite le grand public à soutenir un de ses projets au Nicaragua « La vache jamais sans son arbre ! ». Plus que 2600 € à recueillir pour créer l’alternative écologique locale à la déforestation!

L’élevage bovin, source majeure de la déforestation

A ce jour, 95% de la déforestation ont lieu en pays tropicaux, et 80 % de cette déforestation est due à la conversion agricole, dont majoritairement l’élevage bovin. En Amérique du Sud, cet élevage est responsable de 65% de la déforestation, notamment en Amazonie et ce malgré les services incomparables comme la régulation des pluies qu’elle nous apporte.

Un récent rapport de la Commission Européenne[1] indique que l’Europe est aujourd’hui responsable de plus du tiers de la déforestation liée au commerce international de matières premières.  Pour Boris Patentreger, co-fondateur d’Envol Vert « s’il est urgent de mieux gérer nos consommations et d’en réduire les impacts par plus de traçabilité, il est aussi indispensable de développer des techniques d’élevage moins destructrices telles que le sylvopastoralisme ».