aras

Présentation du projet : Aras Verts, Nicaragua

En partenariat avec la Fondation del Rio, le projet Aras Verts a pour objectif de préserver l’habitat de cet oiseau emblématique en danger d’extinction au Nicaragua et de sensibiliser la population à sa protection.

L’Ara vert et son arbre l’Amandier des montagnes

funderio_nuevo

 

Le Grand Ara vert ou Ara de Buffon (Ara ambiguus) de plumage vert, mesure de 85 à 90 cm, il a un front rouge, ses joues sont dénudées de couleur rosée avec de fines lignes de plumes noirâtres et rougeâtres. Reconnu pour son rôle de disséminateur de graines, il est particulièrement menacé. Capturé pour en faire un animal domestique, il souffre également de la coupe massive de l’amandier des montagnes dont il a besoin pour faire son nid et qui représente 80% de son alimentation.

 

 

Mythique Rio San Juan dans un pays enclin à la déforestation

1_Dipteryx_panamensis_DS_1725_Boca_Tapada
Amandier des montagnes
(Dipteryx panamensis)

Le projet se développe au sud du Nicaragua, dans le secteur du Rio San Juan, frontalier avec le Costa Rica et au sein même du corridor écologique créé entre les pays. Cette région borde le fleuve San Juan, emblématique pour sa biodiversité abondante et pour son histoire politique et économique mouvementée.

Le Nicaragua est un pays de 13 millions d’hectares dont 26% de la superficie est recouverte par la forêt tropicale. Ces forêts ont été particulièrement touchées par la déforestation et demeurent encore aujourd’hui l’une des plus menacées d’Amérique Centrale.

Pourtant, la biodiversité au Nicaragua est riche : on dénombre notamment 705 espèces d’oiseaux, dont le fameux Quetzal.

Conserver en sensibilisant

fotos taller Boca Escalera niños 155

Ce projet doit permettre la conservation des nids d’aras vert existants dans la région et leur multiplication à moyen terme.

Pour ce faire, un suivi scientifique des oiseaux est initié avec les populations locales et un programme d’éducation environnementale est développé pour les enfants. Il comprend une sensibilisation dans les écoles et l’apprentissage du monitoring pour inciter ces scientifiques en herbe à répertorier les aras verts qu’ils observent sur le chemin de l’école.

En parallèle, le projet appuie le développement d’un réseau communautaire de gardiens et gardiennes de nid. Les propriétaires-agriculteurs qui identifient un nid actif d’aras sur leur terrain sont économiquement encouragés à le parrainer jusqu’à l’envol des oisillons, soit durant environ 6 mois. Ceci contribue à les sensibiliser aux bénéfices de la forêt et à l’intérêt de conserver l’amandier des montagnes.

Envol Vert appuie ce projet spécifiquement sur la commune de Bartola où elle développe également avec la communauté un programme de sylvo-pastoralisme.

En donnant 50€ à Envol Vert sur ce projet, vous permettez le parrainage d’un nouveau nid de Aras vert !

_J9G6253-rec

Agrandir le plan