Actualités 2020, Site Tolú Viejo

 

¡Découvre le projet de tes propres yeux avec Land Explorer !

Julliet, 2020

Réalisation en juillet des diagnostics agraires

Pendant ce mois de juillet Envol Vert a poursuivi son action auprès des familles paysannes participant au projet. Chaque famille à reçu la visite de notre volontaire sur place à Tolu Viejo afin d’identifier les plantes déjà cultivées par les paysan-ne.s. Les participants ont parfois des réticences à cultiver des plantes différentes du manioc ou des oignons. L’un des enjeux du projet est pour cela de convaincre les producteurs et productrices des bénéfices liés à la diversification de leur production.

Une autre activité est en préparation : la reforestation de zone de restauration et la protection des sols. Ces activités suscitent attentes et enthousiasme ! Par ailleurs, Envol Vert a poursuivi son travail d’étude de la zone d’intervention. C’est une activité essentielle pour mieux connaître l’écosystème local. Ainsi, ce mois de juillet, le relief de l’ensemble de la zone d’étude a été étudié. Grace à cela, deux sources d’eau ont été répertoriées.

Juin 2020

Tolú Viejo, le nouveau projet soutenu par Envol Vert en Colombie

Situé à une demi-heure de Sincelejo, le développement d’un nouvel espace d’agroforesterie démarre au mois de juin au sein de la municipalité de Tolú Viejo avec le volontaire Estéban qui commence tout juste sa mission sur le terrain !

Dans un premier temps, afin de mener à bien les objectifs du projet Tolú Viejo, une première étape de socialisation a été faite auprès des communautés locales.

Cette étape à chaque début de projet est fondamentale pour établir un rapport de confiance entre les membres d’Envol Vert et les paysans. Elle vient compléter les premières missions de diagnostic sur le terrain qui ont permis d’échanger avec les responsables de la communauté.

Le premier bilan est positif puisque qu’après avoir rencontré la communauté de Siria près de Tolú Viejo, 14 paysans ont confirmé leur souhait d’intégrer le projet d’agroforesterie et d’autres se prononceront au mois de juillet.

Jusqu’à présent les habitants de la communauté vivent de la production artisanale du fromage de chèvre fabriqué, travaillent comme moto taxi ou encore pour certains travaillent dans les mines de la région. Le projet doit permettre de générer des activités économiques complémentaires basées sur la conservation et l’agroécologie.

Dans un deuxième temps, une carte de la région a été réalisée afin de mieux connaitre le terrain mais aussi pour situer les sources d’eaux présentes !

Finalement, le projet a déjà fait des émules et l’intérêt pour la protection des forêts sèches est bien présent.

Rendez-vous en Juillet pour suivre l’évolution des activités !

Ce message est également disponible en : Espagnol