[TITI][BIODIVERSITE]Singe Titi_Mono Cabeciblanco09.©D.Tarrier

Singe Titi : carte d’identité

TITI A TETE BLANCHE (Saguinus oedipus)

[BIOVIDERSITE][Projet TITI]_singe titi.©M.Henao Osorno

De la taille d’un écureuil, le tamarin titi à tête blanche est un primate totalement arboricole qui se caractérise par sa crête à poils blancs qui lui a donné son nom.

Animal frugivore-insectivore, il consomme des végétaux (fruits, noix, nectar) des invertébrés et des petits vertébrés. Il consomme notamment la graine du noyer maya qu’Envol Vert souhaite utiliser pour les programmes de reforestation. C’est l’un des rares primates à pratiquer le partage de la nourriture.

Les Tamarins communiquent par différents moyens notamment la communication orale avec 38 sons ou combinaisons de sons identifiées. Il vit en groupe d’environ 7 individus.
[TITI][BIODIVERSITE]Singe Titi_Mono Cabeciblanco06.©D.TarrierLe tamarin titi à tête blanche est l’une des espèces de primate en plus grand danger d’extinction au monde. L’espèce fut déclarée en danger d’extinction en 1973 après l’exportation de 20000 à 40000 titis vers les états unis pour des recherches biomédicales (Hernández-Camacho y Cooper 1976; Clapp et al. 1982). Désormais la plus grande menace qui pèse sur la survie du singe est la déforestation pour l’agriculture, les combustibles en plus des captures illégales comme animaux de compagnies en Colombie.

Le tamarin titi à tête blanche a une distribution très limitée, il se retrouve dans le nord est Colombien entre le fleuve Atrato et Magdalena, dans les départements de Sucre, Córdoba, Bolívar et le nord d’Antioquia depuis le niveau de la mer jusqu’à 1500 mètres (Mast et al. 1993; Hershkovitz 1977; Hernández-Camacho y Cooper 1976). Il peut se retrouver dans les forêts tropicales humides mais aussi dans les bois de forêts tropicales sèches avec de faibles précipitations semestrielles comme sur les deux réserves de ce projet qui constituent 2 poches importantes. Il ne reste selon la liste rouge plus que 2000 individus adultes dans la nature.

Envol Vert collabore justement avec la fondation Proyecto Titi afin de préserver l’habitat du singe mais aussi à terme recréer un corridor écologique avec des espèces d’arbres appétantes pour le singe comme le Noyer Maya.