Actualités 2019 – 2020

Décembre 2020

De la jeunesse en renfort

Début décembre, c’était le moment de la réception des arbres, 4 woofers ont été accueillis sur la ferme des Cabrols. Encore un grand merci à Laetitia, Rebecca, Anton et Hugo qui nous ont aidé à répartir les arbres par participants et à les mettre en jauge (les arbres, pas les participants!).  

       

 

 

 

 

 

Anton et les arbres en jauge / Laetitia / Hugo et Rebecca    

Projets de sensibilisation avec les lycéens de la Borde Basse

Le 2 décembre, des lycéens de la Borde Basse sont venus sur la ferme des Cabrols découvrir la plantation d’arbres et échanger avec l’association sur les intérêts des arbres dans les parcelles agricoles. Depuis cette visite, des interventions sont organisées chaque semaine au lycée de la Borde Basse afin de faire découvrir l’agroforesterie aux lycéens intéressés. Un projet de parcours poules arborés à l’intérieur du lycée est en cours de construction.  

Une association d’associations

Anaïs, Luna et Eloise sont trois jeunes accompagnées pendant 1 an par la Mission Locale Tarn. Cette structure, en lien avec les collectivités territoriales et l’État, présente dans chaque département, a pour vocation de favoriser l’insertion des jeunes de 16 à 25 ans non scolarisés en les accueillant et en les accompagnant a trouvé une activité professionnelle.

Motivées pour agir et sensibilisées à la préservation de l’environnement, ces trois jeunes appuient les actions d’Envol Vert de décembre 2020 à mai 2021 et en particulier les projets menés avec le lycée de la Borde Basse. Elles ont aussi créé leur propre association Vertigo afin de mobiliser les citoyens sur des projets de développement durable.

Novembre 2020

Commande des arbres promotion 2020

Suite à cette rencontre, c’est le grand moment de commander les quelque 3 916 arbres pour le projet ! Parmi eux, nous avons des scions de fruitiers d’1 an, c’est-à-dire des fruitiers déjà greffés avec des variétés anciennes telles que le pommier Janissole (endémique du Tarn), le poirier William Duchesse ou encore le pêcher Précoce de Hale. Il y a aussi des porte-greffes de fruitiers que les agriculteurs grefferont eux-mêmes lors de la formation greffe en début mars 2021.

En plus des fruitiers, ce sont plus de 2 000 arbres ‘améliorants’ qui ont été commandés. Les arbres ‘améliorants’ kesako ? Ce sont des arbres non fruitiers avec des vertus environnementales, mellifères ou encore agronomiques. Nous pouvons par exemple citer le murier blanc qui est un excellent arbre fourrager, le robinier pseudo-acacia pour son intérêt mellifère ou encore l’arbre à pois qui, comme les autres végétaux de la famille des légumineuses, permet d’enrichir le sol en azote et grâce à ses racines, améliore la structure et limite l’érosion de ce sol.

Des arbres du Tarn et d’ailleurs

Pour valoriser le patrimoine local et les variétés anciennes de fruitiers, nous avons choisi de nous approvisionner dans des pépinières du sud de la France. Les scions de cerisiers, pommiers, poiriers, pruniers et néfliers proviennent de la pépinière Pépins d’Hier de Renaud Mauchoffé située dans le Tarn, qui est aussi un participant du projet cette année. Il a choisi de cultiver des variétés anciennes et rustiques, bien adaptées au climat de la montagne noire et des environs. Pour en savoir plus, rdv sur son site internet : http://www.tarninfo.com/pepins-d-hier.html

 

En ce qui concerne les abricotiers, pêchers, grenadiers, feijoa, amandiers, cognassiers, kaki et châtaigners, c’est à la pépinière La Feuillade dans le Gard que nous avons trouvé notre bonheur. Sophie Rauzier et son mari sélectionnent depuis des décennies des variétés fruitières pour leur rusticité et leur qualité gustative. La plupart de leurs arbres fruitiers sont certifiés AB et les autres sont en conversion. Nous avons particulièrement apprécié leur disponibilité et le soin apporté aux arbres lors de l’expédition. Pour les connaitre, eux et leurs arbres, rdv sur https://www.lafeuillade.com/.

 

Pour les porte-greffes, c’est l’entreprise Beaufort Jeunes Plants que nous avons sollicité. Cette dernière est spécialisée dans les porte-greffes de fruitiers et est aujourd’hui en conversion AB. Leurs plants sont de très bonnes qualités et répondent pleinement à la demande de particulier ou professionnel désireux de greffer : https://www.beaufort-jeunes-plants.fr/vegetaux/porte-greffes-fruitiers.html.

Enfin pour les arbres ‘améliorants’,  c’est la pépinière Pirard, spécialisée dans la vente aux professionnels qui a répondu à nos besoins. De bonne qualité, leurs plants d’un an sont à prix intéressants pour un projet associatif tel qu’Au Pré de Mes Arbres.

 

 Des mares pour la biodiversité

Au cœur de chaque projet agroforestier, la biodiversité tient une place importante. L’introduction de mares dans les parcelles favorise en particulier le développement des amphibiens, en offrant notamment à certaines espèces un lieu de ponte ou de développement nécessaire à leur cycle vital biphasique (avec une phase terrestre et une phase aquatique). Dans cette dynamique, 10 agriculteurs ont fait le choix d’introduire une mare au sein de leur exploitation.

Accompagné sur cette thématique par un spécialiste du CPIE, nous avons fait le tour de ces exploitations afin de discuter avec les agriculteurs de l’endroit de leur ferme le plus favorable à l’accueil d’une mare (selon les mouvements de terrain, la circulation de l’eau dans la parcelle, les contraintes de l’agriculteur, etc.). Nous avons aussi beaucoup appris sur la gestion des mares, la végétation associée, les bénéfices etc.   

Formation plantation

Début décembre, les agriculteurs du projet ont participé à une formation d’une journée sur la plantation des arbres en systèmes agroforestier. L’occasion pour Renaud Mauchoffé, pépiniériste, de transmettre son savoir faire et ses connaissances en la matière. Pour une bonne plantation, on applique la règle des 4 ‘P’ :

 

Préparation du sol : Etape importante pour que l’arbre puisse s’implanter dans de bonnes conditions. Il est conseillé de décompacter son sol avant plantation, voir de creuser les trous en amont si le sol est lourd.

Pralinage : Avant de mettre l’arbre dans le sol, il faut tremper les racines dans du pralin, c’est ce qu’on appelle le ‘pralinage’. Pour faire du pralin c’est simple : 1/3 de bouse de vache, 1/3 de terre fine, 1/3 d’eau. On plonge les racines des arbres dans cette préparation juste avant la plantation, cela permet à la fois d’apporter eau et nourriture pendant l’hiver aux racines, mais également de booster la mycorhization (association dans le sol des racines de l’arbre avec des champignons intéressants).

Plantation : La plantation d’un arbre peut être longue ou rapide, cela dépend de plusieurs facteurs (sol meuble ou dur à travailler, outils à disposition, nature de l’arbre à planter, etc.), mais elle se déroule toujours de la même façon : excavation, plantation, rebouchage.

Protection : Suite à la plantation, il ne faut pas négliger la protection des arbres. Cela passe par la pause d’une gaine de protection pour éviter les attaques de lapin, chevreuil et autres animaux. Mais il est aussi nécessaire de passer régulièrement vérifier qu’aucun ravageur n’abîme l’arbre, prudence face à la zeuzaire notamment, responsable de la mort de jeunes arbres.

L’infographie suivante présente les différentes étapes de la plantation :

Octobre 2020

Finalisation des projets de la promo 2020 et nouvelle arrivée

Après une courte pause en septembre, le projet reprend de plus belle en octobre avec la finalisation des projets autour d’un repas convivial à la ferme des Cabrols le 15 octobre. C’est à cette occasion que les agriculteurs de la promotion 2020 accueillent Lucille Duprey, la nouvelle service civique qui reprend la coordination du projet à la suite de Camille.

Les objectifs du projets renforcés

Le 24 et 25 octobre, l’équipe du projet Au Pré de Mes Arbres s’est rendue à Paris pour le séminaire de l’association, l’occasion pour les différents bénévoles, services civiques et salariés d’Envol Vert de se retrouver et de faire connaissance.

Au cours de cette rencontre, les objectifs de l’association et du projet Au Pré de Mes Arbres ont pu avancer et sont maintenant définis pour les années à venir.

Parmi les objectifs principaux du projet :

          Continuer l’accompagnement des agriculteurs vers des systèmes agroforestiers

          Développer la sensibilisation des publics scolaires en multipliant les interventions dans les écoles et lycées

          Systématiser la mise en place d’infrastructure d’accueil de biodiversité dans les projets menés avec les agriculteurs ou les écoles

 

Juillet 2020

Un mois bien rempli dans le Tarn pour le projet « Au Pré de Mes Arbres » et ses différentes promotions !

Suivi de la promotion 2019

Tout au long du mois de juillet, l’équipe d’Envol Vert s’est rendu sur les parcelles des participants de la première promotion du projet. Ces rencontres ont permis d’effectuer un suivi des arbres plantés et d’identifier les nouveaux besoins des agriculteurs.

Une grande partie des arbres greffés par les participants est toujours en pépinière, d’autres auront choisi de les implanter directement dans leur système agroforestier. Les participants semblent satisfaits du taux de réussite de leur greffe et les surveillent régulièrement, notamment pour les ébourgeonner. Les arbres en pépinières seront plantés cet hiver aux côtés des arbres scions.

Nous donnons rendez-vous aux participants 2019 à la fin du mois pour ceux intéressés par la greffe à l’écusson et à la formation entretien des arbres au mois de février.

Designs de la promotion 2020

Après avoir suivi l’intégralité des formations proposées, les bénéficiaires 2020 ont réalisé un design abouti de leur projet agroforestier. Ils l’ont présenté aux autres participants et aux membres d’Envol Vert lors de 3 journées dédiées : le 17 juillet à Montredon-Labessonnié, le 21 juillet à Roquecourbe et le 22 juillet à Lombers.

Après un repas partagé, chacun a ainsi pu approfondir les objectifs de ses voisins et les moyens agroforestiers mis en œuvre. Les nombreuses questions ont permis à tous les participants de préciser leur projet. Désormais ils doivent constituer la liste précise des arbres souhaités dans leur système afin de construire la commande globale que nous adresserons aux pépiniéristes locaux.

Première visite pour les participants supports

C’est la nouveauté de la session 2020 du projet « Au Pré de Mes Arbres » : de nouveaux participants se sont vus proposer un accompagnement « support », détaillé dans l’actualité du mois de mai.

Chacun de ces 5 bénéficiaires a reçu une visite d’Envol Vert afin de présenter son terrain et les objectifs de son projet. Ils vont désormais réfléchir plus précisément à l’agencement agroforestier de leurs parcelles. Nous reviendrons vers eux en Septembre pour finaliser leur projet et s’accorder sur la commande des arbres.

Greffe à l’écusson

Renaud Mauchoffé, participant 2020 et pépiniériste du projet, a animé une formation de greffe d’été, aussi dite « greffe à l’écusson », à destination des promotions 2019 et 2020. Elle s’est déroulée le mercredi 29 juillet à la ferme des Cabrols à Castres.

Après une présentation théorique, chacun a pu s’essayer à la greffe à l’écusson de pommiers et de pruniers et pourra désormais greffer de nombreux arbres sur sa parcelle agroforestière.

 

 

L’équipe d’Envol Vert renforcée !

Pendant l’intégralité du mois de juillet nous avons été accompagné par 10 stagiaires très motivés.

Charlotte est étudiante en école de paysage à Bordeaux et devait participer au festival ColomBIOdiversidad, organisé par Envol Vert en Colombie.  Carlos, Edouard, Gauthier, Luc, Mathilde, Noah, Théo, Thomas et Yann sont étudiants à l’école d’ingénieurs CentraleSupélec et sont membres de l’association Perunidad qui collabore avec Envol Vert pour le projet « Agroforesterie et café », à Pichanaki au Pérou. En plus de l’aide financière que Perunidad apporte au projet, ils avaient prévu de prêter main forte sur place en juin et en juillet.

En raison du Covid-19, ils n’ont pas pu se rendre en Amérique Latine et ont tous rejoint le projet d’Envol Vert en France : « Au Pré de Mes Arbres ». En parallèle du stage, ils étaient wwoofeurs à la ferme des Cabrols, où ils ont pris soin des arbres du projet.

Juin 2020

Le mois de juin fut riche de rencontres, d’échanges et de partage !

Ouverture sur de nouvelles pratiques

Le 11 juin, nous nous sommes rendus à Lacapelle Ségalar dans le Nord du Tarn pour découvrir la parcelle en Agriculture Syntropique de Steven Werner. Après de riches expériences au Brésil il expérimente depuis quelques années les méthodes de l’agroforesterie successionnelle sous nos lattitudes. Les pratiques découvertes lors de cette journée semblent avoir inspirés nombreux des participants. De nouvelles idées, de nouvelles visions de la gestion du système agroforestier sont évoquées dans les conversations.

Des esquisses et des haies

Le 18 juin, armés de crayons de couleurs, règles et papiers calques les bénéficiaires ont commencé à réaliser le design de leur parcelle agroforestière. Chacun réutilise les connaissances vues dans les formations précédentes, demande conseil à son voisin et s’inspire des croquis des autres participants. Une véritable séance de travail collective au cours de laquelle chacun commence à se projeter.

En fin de journée, une intervention sur les haies et leur entretien par l’Association Arbres et Paysages Tarnais a clôturé la journée.

Remue-méninges, Biodiversité et Arbres fourragers

Le 26 juin, chacun a repris son travail de conception de sa parcelle agroforestière. Les idées sont plus claires. Ils ont pris le temps de faire quelques recherches et posent de nouvelles questions. Certains avancent dans leur coin, d’autres s’entraident avec leurs voisins.  On fait une pause, puis Antoine Beaufour un bénéficiaire, également consultant en écologie, réalise une présentation sur la biodiversité et sa prise en compte sur la ferme.

L’après-midi est consacré à la présentation des projets. Chacun explique devant l’assemblée les grandes lignes de son projet en s’appuyant sur le dessin qu’il a réalisé.  Des temps de questions et discussions permettent à chacun de profiter des critiques des autres participants.

Enfin la journée se clôture par une intervention de Jérôme Goust, paysan et auteur du livre les Arbres fourragers. Cette conférence est ouverte au public et se poursuit sur un repas partagé. Le cycle de formations conception de la parcelle agroforestière se termine donc par un moment convivial qui permet à chacun de repartir plein de motivation et de belles idées à l’esprit.

Mai 2020

Tous les projets ont été visité

Ce mois-ci nous avons terminé les visites des parcelles des nouveaux participants et avons enfin une vision globale de l’ensemble des projets.

Ces visites nous ont permis de passer du temps avec chacun d’entre eux, d’échanger sur leur projet, leur histoire, et sur les contraintes et atouts de leur terrain.

Nous avons maintenant bien en tête les fermes de chacun ce qui nous permettra de mieux les accompagner au moment de la conception du système agroforestier.

 

Début du cycle de formations

Le vendredi 15 mai a eu lieu la première journée de formation du module « Conception d’un système agroforestier ».  L’accueil commence dès 9 heures du matin, les participants arrivent les uns après les autres et se découvrent progressivement autour d’un petit déjeuner.

On commence à 9h30 par une présentation générale du projet et du cycle de formation. Puis on passe à divers ateliers permettant à chacun d’en apprendre plus sur les autres participants et de s’exprimer sur ces attentes et appréhensions vis-à-vis du projet Au Pré de Mes Arbres.

Ces ateliers sont suivis d’une présentation sur l’agroforesterie, ses origines, les travaux de recherches, sa pertinence dans le contexte actuel puis nous discutons ensemble de ses avantages et inconvénients.

Un repas convivial nous permet de faire une pause et d’échanger avec toutes ces nouvelles personnes. Certains se connaissent déjà, d’autres se découvrent voisins. Ils se questionnent sur leurs projets. Si on a l’idée d’un nouvel atelier, c’est l’occasion de se renseigner auprès de celui ou celle qui le fait déjà.

L’après-midi commence par des interviews en binôme. Chacun questionne l’autre sur son projet au moyen d’un guide d’entretien. On se pose de nouvelles questions, on apprend à s’exprimer sur son projet, on relève les informations qu’il nous manque.

 

Ensuite, Fabrice Joubert du CPIE intervient sur les mares. Rapidement il nous conduit dehors pour nous donner ses explications en s’appuyant sur les 5 mares déjà présentes sur la ferme des Cabrols. Où faire sa mare ? Comment s’y prendre ? Comment l’entretenir ? Quels sont les intérêts de la mare dans un système agroforestier ? Ce sont toutes ces questions auxquelles Fabrice nous a répondu cet après-midi.

 

C’est une riche première journée de formation qui se termine. On se donne rendez-vous dans 10 jours pour la prochaine !

 

Le mardi 26 mai, nous voilà de nouveau réunis pour une seconde journée de formation.

Cette fois ci le matin on se familiarise avec la notion de « design », on comprend que cet outil permet de prendre en compte au mieux l’ensemble des facteurs qui composent ces systèmes complexes que sont les projets agricoles.

Ensuite, le pépiniériste Renaud Mauchoffé  (Pépins d’hier) prend le relais et nous donne les clefs pour bien choisir ses arbres fruitiers en fonction des spécificités de notre projet et de nos parcelles. Une partie théorique en fin de matinée, et puis une balade sur la ferme avec pour exemple le projet de parcours volaille agroforestier de Boris.

En fin de journée, on retourne sur le terrain muni d’une carte et d’un stylo pour s’essayer à l’exercice des relevés de données de terrain (pentes, zones humides, végétations en place, ensoleillement etc…). Chacun est maintenant prêt à retourner chez lui pour faire l’observation de sa parcelle.

Avril 2020

Première étape de la promotion 2020

La sélection des participants s’est terminée ce mois-ci et nous avons retenus 15 projets pour cette seconde année du projet Au Pré de Mes Arbres. La charte rappelant le contenu de l’accompagnement et les engagements de chacun a été mise à jour et signée par l’ensemble des participants de cette nouvelle promotion.

Nous avons commencé les premières visites terrains ces dernières semaines dans le cadre de ventes à la ferme et  selon un protocole nous permettant de respecter les mesures barrières. Ainsi, nous avons rencontré 8 des participants avec lesquels nous avons arpenté les futures parcelles de plantations pour recueillir les données nécessaires à la conception du système agroforestier.

 

 

 

 

 

 

Nouveauté 2020

Afin de s’adapter à de nouveaux profils de participants et d’élargir le périmètre du projet, nous avons choisi de proposer une autre forme d’accompagnement en plus des 15 projets sélectionnés pour la promotion 2020. Nous souhaitons proposer un accompagnement « support » pour les projets pertinents en cohérence avec le projet Au Pré de Mes Arbres.

L’accompagnement est plus léger, composé d’une visite de diagnostic au cours de l’été et d’une formation au greffage et la participation de l’association est plus réduite, seuls les portes greffes sont financés.

Ainsi, plus de projets sont accompagnés, le réseau des porteurs de projets s’élargi et plus d’arbres seront plantés !

Du côté des arbres

Les dernières greffes ont été effectuées ce mois-ci et on rejoint en pépinière les porte-greffes en surplus qui seront greffés l’année prochaine. On voit déjà les premiers résultats de nos greffes, un taux de réussite très satisfaisant pour des apprentis greffeurs.

 

 

 

 

 

Mars 2020

La deuxième génération se prépare

Suite aux réunions d’informations nous avons reçu non moins d’une trentaine de candidatures pour rejoindre la deuxième promotion du projet Au pré de mes arbres. Ce mois-ci nous procédons donc à la sélection des projets, notamment par des interviews téléphoniques invitant les candidats à nous expliquer en détail leurs intentions et nous faire part de leurs motivations à rejoindre cette démarche collective. Les profils sont variés et les projets riches en diversité.

Il est très enthousiasmant d’échanger avec autant de personnes souhaitant mettre en place des systèmes agroforestiers intégrant une grande diversité d’essences et variétés fruitières locales. Ils sont soucieux d’avoir une activité régénératrice pour nos territoires, de préserver la biodiversité, de partager leurs savoirs et de faire profiter de leurs productions aux habitants du Tarn.

Les actions continuent

Ce mois-ci, les participants de la promotion 2019 se sont retrouvés pour poursuivre leurs sessions de greffage et pour mettre en pépinière leurs arbres fraichement greffés en attendant la saison de plantation.

Le lycée de Bordebasse, fidèle des mercredis après-midi, est venu nous aider à mettre en place les semis de noyaux dans la pépinière collective des Cabrols. Ce sont les mêmes noyaux que nous avions mis ensemble à stratifier à l’automne dernier. On espère ainsi voir affleurer bientôt de jeunes abricotiers, cerisiers, pêchers, châtaigniers et noyers dans la pépinière.

Février 2020

Après d’innombrables coups de pelles les chantiers de plantation sont terminés ! Les participants, avec l’aide précieuse des bénévoles ont terminé de planter les arbres. Mais le travail n‘est pas terminé !

Découverte de la technique de la greffe botanique

En effet un tiers des arbres qui sont prévus dans leurs systèmes ont été reçu sous forme de porte-greffes. Les participants avaient pour mission de collecter des greffons de variétés locales pendant l’hiver. Le 27 février nous nous sommes tous retrouvé à la ferme des Cabrols pour les mettre en commun et se former à la greffe.

Après une matinée de théorie avec Renaud Mauchoffé, pépiniériste local spécialisé dans les variétés anciennes, nous avons passé le reste de la journée à appliquer ces techniques de greffage sur nos plants.

Chacun sait désormais greffer et a en sa possession porte-greffes et greffons lui permettant de continuer en autonomie.

Préparation de l’année 2020

En parallèle ce mois-ci, nous avons préparé le lancement de la nouvelle année du projet. Des réunions d’informations se sont tenues dans les villes de Réalmont, de Castres et de Vabre. Cette année afin de varier les profils et les systèmes agroforestiers nous avons fait le choix de décaler le territoire de travail des montagnes vers les collines du centre, formant ainsi une large zone entre Castres et Réalmont.

Nouvelle arrivée

C’est en cette période de transition entre la première promotion et la prochaine, que Camille Aubertin nous rejoint sur le projet pour un service civique de 1 an. Elle prend la relève de Sacha sur la coordination du projet. Tout juste diplômée de sa formation ingénieur agronome à Toulouse et passionnée par les questions de durabilité et résilience des systèmes agricoles et alimentaires, Camille a trouvé chaussure à son pied en rejoignant ce projet !

Janvier 2020

 

Je m’appelle Maximilien Leborgne et j’ai eu la chance de pouvoir faire un stage dans l’association « Envol Vert » en ce mois de Janvier 2020. Cette ONG a lancé le projet « Au pré de mes arbres » cette année dans le Tarn afin d’apporter un soutien aux agriculteurs voulant développer sur leurs parcelles en agroforesterie. Aujourd’hui, l’association travaille de pair avec non moins de quinze exploitations engagées dans ce projet écologique. Le but premier d’”Au Pré de Mes Arbres” étant de valoriser la biodiversité de part ses actions et de promouvoir des pratiques plus saines et respectueuses de l’environnement.

Dès les premiers jours, j’ai pu constater à quel point l’association est active et mène des actions concrètes. En l’espace de deux semaines, nous avons fait des mares, des plantations d’arbres, des chantiers participatifs, des actions de communications, et la préparation en amont de tout cela.

En Janvier, j’ai donc pu travailler sur plusieurs chantiers participatifs aux Cabrols, à la ferme d’élevage de canard de Lo Musquet et sur l’exploitation maraîchère de Violaine. Grâce à la mobilisation de nombreux bénévoles, une soixantaine sur 4 chantiers participatifs, nous avons planté près de 200 arbres.

L’association est également intervenue sur la ferme du moulin haut vers Lacaune qui produit de la farine de blé noir (sarrasin) et du miel et dans le jardin de Véronique à Cambounès afin de créer des mares qui accueillerons de la biodiversité amphibienne.

Quelle expérience ! quelles rencontres ! quel travail !

Les maîtres mots de ce mois de janvier sont pour moi « action », « solidarité », et « écologie ». L’année à venir ne peut présenter que de bonnes choses.

Décembre 2019

À l’approche des fêtes, il y a eu beaucoup de choses à faire pour le projet « Au Pré de Mes Arbres ».

 

Photo de la plantation
Tout d’abord, nous avons mis en place 3 pépinières qui recevront les portes-greffe fin janvier. Mais surtout nous sommes allés chercher les arbres chez les différents fournisseurs du projet. Il a ensuite fallu étiqueter tout cela et les répartir chez les participants. Heureusement, une aide bénévole précieuse nous a été apportée par Pauline Mouche.

 

 

Photo de la plantation

 

Les participants ayant maintenant chacun leurs arbres, certains ont pu commencer à planter. Ainsi, dans 4 fermes participantes au projet, des chantiers participatifs de plantation ont été organisés avec des bénévoles.

 

 

 

Cette première année fut riche en apprentissages et très prometteuse pour la suite !

 

Novembre 2019

La formation plantation a eu lieu !

Maintenant que tous les participants commencent à bien se connaître, l’ambiance fut tout de suite chaleureuse. Lors de cette formation, les participants ont pu voir, en théorie et en pratique, comment planter des arbres fruitiers.

Comment planter des arbres fruitiers ?

formation plantation

Nous avons donc enfin planté (sous la pluie et dans le froid) les premiers arbres du projet, des pruniers qui ont été plantés chez Véronique à Cambounès. Nous avons également vu la logistique concernant les pépinières collectives dans lesquelles nous mettrons les portes-greffe.

 

 

 

formation plantationEnfin, chaque bénéficiaire du projet a pu nous indiquer les dates auxquelles ils souhaitent planter. Nous avons donc pu établir un calendrier précis des plantations et des journées de chantiers participatifs de plantation.

 

 

 

 

 

Octobre 2019

Préparation des deux mares à la Ferme des Cabrols

ImageLa rentrée a été bien chargée dans le Tarn. Entre les commandes d’arbres et de portes-greffes, la préparation de la formation et la mise en place de partenariat avec les écoles, on a été bien occupés! Nous préparons maintenant la deuxième formation, qui portera sur la plantation d’arbres.

 

 

 

Image formationUne fois la plantation effectuée et les arbres reçus, nous serons donc fin prêt à planter nos premiers arbres. Nous avons également creusé les deux premières mares du projet à la ferme des Cabrols. Lieu de ponte et de vie de nombreux batraciens et amphibiens, les zones humides sont très importantes et constituent un aspect important du projet Au Pré de mes Arbres.

 

 

Septembre 2019

Choix des arbres fruitiers à planter dans les parcelles des participants

ImageL’été est passé en un rien de temps. Nous en avons profité pour affiner et finaliser les projets des participants, et pour rencontrer beaucoup d’acteurs locaux de différents domaines. Chaque participant sait maintenant avec précision ce qu’il va planter comme arbres fruitiers sur sa parcelle et nous allons commencer à pouvoir réserver les arbres.

 

 

Il faudra ensuite se pencher sur les arbres complémentaires (fixateurs d’azote, mellifères, arbustes et arbres de haie) qui permettront d’équilibrer les systèmes créés.

 

Août 2019

Visites du CPIE et festival « Les Écoviviales »

Image repas convivialLe mois d’Août a démarré par les visites du CPIE pour donner leur avis sur les différentes mares que nous souhaitons restaurer ou créer. La plupart des projets de zone humide devraient donc voir le jour à l’automne. Au programme: deux mares naturelles, une mare avec rétention d’eau par bâche, et la création d’une mini rivière afin d’alimenter un lac.

 

 

Le mois s’est très bien fini, avec un pique-nique réunissant tous les participants pour discuter de l’avancée de leur projets et des différents projets de groupe comme l’achat d’un broyeur et la mise en place des pépinières. Après ça, nous avons organisé le festival « Les Écoviviales » et cela nous a donné l’occasion de tenir un stand sur Envol Vert et de parler du projet. Ce stand a eu beaucoup de succès, avec entre autre beaucoup de personnes intéressées pour participer au projet.

 

Juillet 2019

Essais de greffes en écusson

Sous les grosses chaleurs, nous avons eu l’occasion de nous essayer à la greffe en écusson auprès de Renaud Mauchauffé. Renaud possède sa pépinière à Saint Amans, il y fait pousser des variétés anciennes et locales de pommes, poires et prunes. Véritable puit de savoir, il a participé à la formation et il nous est d’une aide précieuse sur le projet.

Image formation

Juin 2019

Première session de formation pour les participants

 

Image formation

La première semaine de formation « Au pré de mes arbres » a eu lieu. Les participants ont pu, dans un premier temps, suivre des interventions sur un grand nombre de sujets leur permettant de définir et préciser leur projet. Dans un second temps, leur créativité a été mise à rude épreuve afin de réaliser un modèle du futur design de leur parcelle. Que ce soit les participants ou les équipes d’Envol Vert, tout le monde a passé une excellente semaine durant laquelle nous avons eu le plaisir de voir une grande cohésion de groupe se créer. Une communauté d’agroforestiers Tarnais commence donc à voir le jour…

Désormais, il va falloir trouver les arbres que les participants souhaitent planter sur leurs parcelles. Cela signifie beaucoup de visites dans la région, et beaucoup de fruits à goûter : on a hâte !

 

 

Mai 2019

Sélection des participants

Les 15 participants au projet ont maintenant été sélectionnés et les visites des parcelles sont en bonne voie avec plus de la moitié des parcelles parcourues. A cette occasion, Envol Vert a pu découvrir une grande diversité de profils. Les parcelles sont très variées, tout comme les projets agroforestiers, très différents les uns des autres. L’équipe est désormais impatiente de réunir tous les participants pour la première fois lors de la formation qui aura lieu mi-juin 2019.Image formation

Durant cette formation, les participants pourront recevoir des notions de base sur les différents aspects de l’agroforesterie. Ces notions leur seront ensuite utiles en deuxième partie de formation pour la définition du design de leur projet. Pourra ensuite commencer la sélection des arbres qui seront plantés.

Il reste encore beaucoup de travail à effectuer, mais le projet est maintenant sur sa lancée. Le plus difficile a été fait.

 

 

Mars 2019

Le projet démarre

Depuis plusieurs mois de communication autour du projet « Au pré de mes arbres » dans le Tarn, de nombreuses personnes avaient exprimées leur intérêt. Deux stagiaires ont rejoint le projet d’Envol Vert, Axelle et Maxime. Pendant deux mois pour recontacter ces personnes. A travers des entretiens téléphoniques, ils ont récupéré de nouvelles informations utiles pour la sélection des participants.

 

Image pré

Préparation des parcelles

De plus, des analyses ont été effectuées sur une parcelle qui accueillera prochainement un nouveau verger de variétés anciennes. Ces analyses portaient notamment sur des études de sol et l’observation de la biodiversité (en particulier des tritons et œufs de grenouilles agiles).

Enfin, les premiers arbres fruitiers ont été plantés et des greffes ont été réalisées pour préparer les prochaines plantations.

Image greffeImage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la suite du projet, des visites de parcelles chez les participants sont prévues.