Actualités 2019

Janvier 2019

De nouvelles formations proposées aux agriculteurs

Plusieurs semaines sont passées depuis l’arrivée à Pichanaki, début décembre, d’Agathe et Louise, nos deux volontaires agronomes. Agathe accompagne Julio, l’ingénieur agronome dédié aux activités d’agroforesterie et de formations. Louise, quant à elle est en charge du développement des parcelles modèles de Huaypancuni, Pampa Azangaro et de Buena Vista. L’accent est donné sur la formation des agriculteurs, l’objectif étant de leur apporter le maximum d’autonomie.

formation greffe d'avocatierVoici quelques exemples de nouvelles formations :

La communauté native de Huaypancuni a reçu une formation sur la greffe d’avocatiers. Celle-ci leur a été dispensée par Don Ivan de Buena Vista qui leur a proposé un enseignement aussi bien théorique que pratique. Ils recevront prochainement une formation sur la greffe d’agrumes par Julio, notre ingénieur agronome.

A Buena Vista, les agriculteurs ont été formés à l’association et à la rotation de culture qui a pour but de préserver les sols, de lutter contre les ravageurs et d’améliorer la qualité des cultures. Ils ont mis en application les méthodes apprises en planifiant selon leurs envies l’aménagement des potagers collectifs !

 

semis d'espace de germinationEnfin, le groupe de Pampa Azangaro recevra prochainement une formation sur l’agroforesterie « syntropic » développée par Ersnt Gotsch. L’objectif de cette formation est de leur faire découvrir cette nouvelle méthode de culture afin d’envisager sa mise en place expérimentale sur une partie de la parcelle. Cette méthode repose sur la mise en place d’un système de plantation diversifié et de tailles garantissant le maintien des cycles de nutriments du sol. Nous présenterons plus en détail cette méthode de culture dans l’article du mois de mars.

Du côté du projet d’agroforesterie, les sensibilisations sur l’importance des arbres battent leur plein dans les centres peuplés. Celles -ci aident les bénéficiaires dans leur prise de conscience et dans leur compréhension du projet.

Des formations pratiques telles que la capture des micro-organismes des bosquets et le greffage des citriques, sont de plus dispensées aux producteurs. Elles ont pour but de favoriser l’autonomie des producteurs et de baisser leurs coûts de production. Les bénéficiaires, très motivés, progressent très rapidement dans leur apprentissage de ces techniques agronomiques.