palm tree

L’enfumage doit cesser à Paris !

2 nov 2015

L’Indonésie vient redorer l’image de l’huile de palme alors que l’expansion des cultures entraine actuellement des feux sans précédents.

Paris, 2 novembre 2015 à 11h, l’Ambassadeur de l’Indonésie en France vient jeter de l’huile sur le feu en présentant en quoi l’huile de palme est produite durablement en Indonésie. Les ONGs Envol Vert, Coeur de Forêt et Planète Amazone sont offusquées de voir ce gouvernement défendre à Paris, juste avant la COP21, l’image de l’huile de palme alors que les forêts indonésiennes sont brûlées depuis des mois pour être converties en plantations de palmiers à huile provoquant des nuages toxiques de fumée sur toute l’Asie du Sud-est. Nous appelons tous les acteurs concernés à mettre immédiatement en place un plan d’action Zéro Déforestation pour arrêter ce désastre écologique et climatique !

Depuis près de quatre mois, c’est 1,7 millions d’hectares de forêts des provinces indonésiennes de Riau, Jambi et Sumatra Sud (île de Sumatra) ainsi que du Kalimantan central et occidental (île de Bornéo) qui ont été incendiés. Le phénomène El Niño faisant persister la sécheresse, il devient d’autant plus simple pour les planteurs de palmiers à huile de mettre le feu aux forêts naturelles pour les convertir à moindres frais.
Ces feux sont un désastre écologique et climatique mondial, avec notamment la formation de nuages de fumées intoxicantes qui s’étendent jusqu’aux Philippines et la Thaïlande et ont déjà entrainé des infections respiratoires à 500.000 personnes, des fermetures d’écoles et d’interminables problèmes de trafic aérien. Le plus souvent ce sont les tourbières, des zones humides boisées, réserves de matière organique accumulée qui brûlent, relâchant d’énormes quantités de gaz à effet de serre dans notre atmosphère. En septembre, la quantité de gaz à effet de serre émise par les feux serait supérieure à celle de l’activité économique des Etats-Unis et annuellement ces émissions représenteront bien plus que celles de la France seule. Alors que ces feux sont récurrents, le gouvernement n’a rien fait pour les prévenir et cette année ils se sont largement intensifiés. Les surfaces de forêts indonésiennes perdues sont déjà fin octobre 2,5 fois plus importantes que selon les estimations FAO des pertes forestières annuelles de la période 2010-2015.

 

Un représentant de l’ONG française Envol Vert témoigne: « La toxicité des fumées rend l’air totalement irrespirable, pourtant les feux continuent. Les poumons de la planète partent en fumée, les nôtres souffrent ! ». Alors que ce sont principalement des petits planteurs issus des communautés locales qui sont montrés du doigt, derrière ces pratiques se cachent les gros acteurs du secteur de l’huile de palme, mais aussi de la pâte à papier et du caoutchouc. En s’approvisionnant auprès des petits planteurs sans les accompagner et en s’accaparant toujours plus de terres, ils déplacent le front de déforestation toujours plus loin dans la forêt.

 

Le 2 novembre, à moins d’un mois de la COP21 à Paris, l’Ambassadeur de l’Indonésie en France invite toutes les parties prenantes, dont les utilisateurs français d’huile de palme, pour promouvoir la
durabilité de l’huile de palme en Indonésie. Alors qu’en même temps les représentants indonésiens critiquent les engagements Zéro Déforestation de certaines entreprises plus responsables, cette invitation est particulièrement malvenue.
Pour faire cesser au plus vite ce désastre écologique, un collectif d’ONGs composé d’Envol Vert, Coeur de Forêt et Planète Amazone appelle à la mise en place immédiate d’un plan Zéro Déforestation multipartite :

 

-Le gouvernement Indonésien doit appuyer massivement les petits planteurs en échange de l’interdiction de la culture sur brulis pour que ces derniers augmentent leurs productions en termes de rendement et non à travers l’extension de la surface de leurs cultures; arrêter de délivrer des permis d’exploitation dans les zones de tourbières et de forêts naturelles ; surveiller, d’un côté les feux et la déforestation via la mise en place de satellites, et dans un second temps par la création d’une agence publique dédiée sur le terrain pour agir de manière coordonnée pour le respect de la loi. Cela est indispensable pour respecter les engagements de réduction d’émissions de l’Indonésie.
-Les entreprises sur toute la chaine de production et de consommation d’huile de palme notamment, doivent prendre des engagements Zéro Déforestation impliquant l’ensemble de leurs fournisseurs tout en étant totalement transparent sur leur chaine ; être totalement transparent sur leur approche tout en s’assurant de l’efficacité de ces engagements et développer proportionnellement à leur responsabilité des projets de terrain d’appui à la mise en place de bonnes pratiques auprès des petits planteurs indépendants en lien avec leur chaine.
-L’Europe, première région importatrice de matières premières en lien avec la déforestation, doit s’assurer que tous ces produits importés ne soient plus issus de la déforestation illégale ni des feux de forêt. Une telle politique est en cours sur le bois et la pâte à papier et doit se déployer durant la COP21 sur l’ensemble des matières premières à risque.
-Les consommateurs, très sensibles aux problématiques de déforestation1, doivent être informés concernant l’Empreinte Forêt de leurs produits pour pouvoir consommer de manière responsable.
Des représentants de cette coalition d’ONG seront présents à l’Ambassade d’Indonésie afin de s’assurer qu’avant la COP21 des mesures concrètes soient prises afin que cesse un tel désastre écologique.

Lire le communiqué

Les signataires de ce communiqué :

Coeur de forêt : www.coeurdeforet.com
Planète Amazone : http://raoni.com/planete-amazone.php
Envol vert : www.envol-vert.org

Articles de presse:

http://www.liberation.fr/futurs/2015/11/02/huile-de-palme-et-deforestation-les-poumons-de-la-planete-partent-en-fumee-les-notres-souffrent_1410599

https://leblogecolo.fr/les-associations-mettent-de-lhuile-sur-le-feu/

En savoir plus sur les impacts et les mesures prises:

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/feux-de-foret-en-indonesie-300-societes-dans-le-collimateur-des-autorites-538161.html