Publié le : 27/10/20232.1 min de lecture

Le 14 octobre dernier, nous avons participé à la Marche pour l’Amazonie à Paris, organisée par l’association Jiboiana et de nombreuses autres structures.

Une délégation de 5 représentant·es autochtones brésilien·nes (Sâmia Biruany, Nawa Siã Txai, Bixku du peuple Huni Kuin, Thaline Maxim Gomes Nareoja du peuple Iny Karajá et Vitor Vulga du peuple Pataxó) invité·es par Jiboiana étaient présent·es aux côtés des associations et ont pu défendre d’une seule voix leurs droits et leurs liens profonds avec les milieux forestiers, les cours d’eau et la biodiversité amazonienne.

La marche a donné suite à des chants traditionnels autochtones ainsi qu’à de nombreuses prises de paroles des différentes organisations présentes pour défendre leurs causes.

Envol Vert a a marché au nom de la coalition unie dans l’Affaire Casino, banderole et pancartes en main pour dénoncer les actions du distributeur en Amérique latine et exprimer notre soutien aux peuples autochtones qui font tant pour préserver l’Amazonie.

Les forêts et cours d’eau de l’Amazonie sont menacés par les activités humaines et le dérèglement climatique qui dégradent les écosystèmes de la région. L’expansion agricole et l’élevage intensif y jouent un rôle majeur : des millions d’arbres sont abattus ou brûlés chaque année pour laisser la place à de vastes zones de culture et de pâturage.

En vue de militer contre la déforestation illégale à laquelle participent certaines entreprises françaises, une coalition de représentant·es de peuples autochtones et d’ONG dénoncent le non-respect de la loi relative au devoir de vigilance par le groupe Casino (Canopée Forêts Vivantes, COIAB, CPT, Envol Vert, FEPIPA, FEPOIMT,  France Nature Environnement, Mighty Earth, Notre Affaire à Tous, OPIAC et Sherpa).

En effet, le groupe français est implanté en Amérique latine (Brésil et Colombie) avec ses filiales locales. Par ses activités et ses ventes de produits carnés ils participent à la déforestation de ces écosystèmes précieux dû à une absence de traçabilité sur les chaînes  d’approvisionnement.

Nous exigeons depuis 2020 un changement de pratique de la part de Casino à travers des mesures raisonnables, adaptées et effectives pour prévenir les atteintes graves liées à l’élevage bovin.

Merci à toutes les organisations qui ont rendu cette marche possible et aux bénévoles de la coalition présent·es le jour J ! 

 

Publié le : 27/10/20232.1 min de lecture

Le 14 octobre dernier, nous avons participé à la Marche pour l’Amazonie à Paris, organisée par l’association Jiboiana et de nombreuses autres structures.

Une délégation de 5 représentant·es autochtones brésilien·nes (Sâmia Biruany, Nawa Siã Txai, Bixku du peuple Huni Kuin, Thaline Maxim Gomes Nareoja du peuple Iny Karajá et Vitor Vulga du peuple Pataxó) invité·es par Jiboiana étaient présent·es aux côtés des associations et ont pu défendre d’une seule voix leurs droits et leurs liens profonds avec les milieux forestiers, les cours d’eau et la biodiversité amazonienne.

La marche a donné suite à des chants traditionnels autochtones ainsi qu’à de nombreuses prises de paroles des différentes organisations présentes pour défendre leurs causes.

Envol Vert a a marché au nom de la coalition unie dans l’Affaire Casino, banderole et pancartes en main pour dénoncer les actions du distributeur en Amérique latine et exprimer notre soutien aux peuples autochtones qui font tant pour préserver l’Amazonie.

Les forêts et cours d’eau de l’Amazonie sont menacés par les activités humaines et le dérèglement climatique qui dégradent les écosystèmes de la région. L’expansion agricole et l’élevage intensif y jouent un rôle majeur : des millions d’arbres sont abattus ou brûlés chaque année pour laisser la place à de vastes zones de culture et de pâturage.

En vue de militer contre la déforestation illégale à laquelle participent certaines entreprises françaises, une coalition de représentant·es de peuples autochtones et d’ONG dénoncent le non-respect de la loi relative au devoir de vigilance par le groupe Casino (Canopée Forêts Vivantes, COIAB, CPT, Envol Vert, FEPIPA, FEPOIMT,  France Nature Environnement, Mighty Earth, Notre Affaire à Tous, OPIAC et Sherpa).

En effet, le groupe français est implanté en Amérique latine (Brésil et Colombie) avec ses filiales locales. Par ses activités et ses ventes de produits carnés ils participent à la déforestation de ces écosystèmes précieux dû à une absence de traçabilité sur les chaînes  d’approvisionnement.

Nous exigeons depuis 2020 un changement de pratique de la part de Casino à travers des mesures raisonnables, adaptées et effectives pour prévenir les atteintes graves liées à l’élevage bovin.

Merci à toutes les organisations qui ont rendu cette marche possible et aux bénévoles de la coalition présent·es le jour J ! 

 

Partagez cet article sur vos réseaux !

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?