Publié le : 01/11/20232.6 min de lecture

Suite à un appel à projet, Envol Vert a obtenu le financement du Crédit Mutuel pour le projet SEVE à hauteur de 60 000€.
Le projet SEVE installé dans le Tarn promeut une sylviculture à couvert continu, en opposition aux stratégies de coupes rases trop souvent utilisées aujourd’hui. Ce financement permettra la formation de propriétaires forestiers à la gestion durable de leur forêt, le soutien à une filière bois artisanale et locale au sein du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, l’acquisition directe de forêts par un Groupement Forestier Citoyen créé dans le cadre du projet ainsi que la sensibilisation du grand public aux enjeux liés à ce patrimoine commun. 

Envol Vert, avant de répondre à cet appel à projet, s’est questionnée sur le fait de recevoir un financement du secteur bancaire du fait des choix des investissements de la finance notamment dans les énergies fossiles.
Aussi, nous nous sommes basés sur les travaux menés par Reclaim Finance et leurs partenaires. Le rapport de 2022, « Banking on Climate Chaos » indique que parmi les principales banques françaises, le Crédit Mutuel et la Banque Postale sont les plus vertueuses avec le moins d’investissements dans les énergies fossiles et des engagements concrets et chiffrés en matière de politique d’investissement dans les secteurs du gaz, du charbon et du pétrole. 

Nous sommes néanmoins conscients que le secteur de la finance doit impérativement se réorganiser au vu de l’impact colossal qu’il a sur le dérèglement climatique. Ce rapport nous apprend que “en 2022, [les banques européennes] ont fourni US$ 30,3 milliards aux 100 principaux développeurs d’énergies fossiles, les banques françaises étant en tête des financements européens pour l’expansion fossile.” Et pourtant, la majorité des plus grandes banques européennes se sont engagées en signant l’accord Net Zéro Banking Alliance qui permettrait de suivre un scénario à 1,5°C. 

Envol Vert restera vigilant quant aux effets d’annonce et ne s’interdira à aucun moment de dénoncer de mauvaises pratiques ou des manquements aux engagements pris. C’est une exigence que nous appliquons à tous nos mécènes pour être cohérents avec nos valeurs et notre combat. Dernier exemple en date, le groupe Pierre Fabre, qui nous avait permis de lancer notre projet APMA dans le Tarn en 2019 et avec qui une vraie stratégie territoriale avait été mise en place. Leur soutien sans faille au projet d’autoroute A69 incompatible avec nos valeurs nous a poussé à mettre fin à ce partenariat.

Par ailleurs, Envol Vert a dès sa création identifié une “zone rouge” dans laquelle se trouvent les secteurs auxquels nous ne souhaitons pas nous associer à savoir industries de l’extraction minière, des énergies fossiles, du tabac, de la vente d’armes, de la pornographie et des jeux d’argent. Mais également, une “zone grise”, pour laquelle une étude plus approfondie du mécène concerné est faite afin d’accepter ou refuser une collaboration. 

Pour suivre l’intégralité des actualités du projet SEVE, c’est ici.

Publié le : 01/11/20232.6 min de lecture

Suite à un appel à projet, Envol Vert a obtenu le financement du Crédit Mutuel pour le projet SEVE à hauteur de 60 000€.
Le projet SEVE installé dans le Tarn promeut une sylviculture à couvert continu, en opposition aux stratégies de coupes rases trop souvent utilisées aujourd’hui. Ce financement permettra la formation de propriétaires forestiers à la gestion durable de leur forêt, le soutien à une filière bois artisanale et locale au sein du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, l’acquisition directe de forêts par un Groupement Forestier Citoyen créé dans le cadre du projet ainsi que la sensibilisation du grand public aux enjeux liés à ce patrimoine commun. 

Envol Vert, avant de répondre à cet appel à projet, s’est questionnée sur le fait de recevoir un financement du secteur bancaire du fait des choix des investissements de la finance notamment dans les énergies fossiles.
Aussi, nous nous sommes basés sur les travaux menés par Reclaim Finance et leurs partenaires. Le rapport de 2022, « Banking on Climate Chaos » indique que parmi les principales banques françaises, le Crédit Mutuel et la Banque Postale sont les plus vertueuses avec le moins d’investissements dans les énergies fossiles et des engagements concrets et chiffrés en matière de politique d’investissement dans les secteurs du gaz, du charbon et du pétrole. 

Nous sommes néanmoins conscients que le secteur de la finance doit impérativement se réorganiser au vu de l’impact colossal qu’il a sur le dérèglement climatique. Ce rapport nous apprend que “en 2022, [les banques européennes] ont fourni US$ 30,3 milliards aux 100 principaux développeurs d’énergies fossiles, les banques françaises étant en tête des financements européens pour l’expansion fossile.” Et pourtant, la majorité des plus grandes banques européennes se sont engagées en signant l’accord Net Zéro Banking Alliance qui permettrait de suivre un scénario à 1,5°C. 

Envol Vert restera vigilant quant aux effets d’annonce et ne s’interdira à aucun moment de dénoncer de mauvaises pratiques ou des manquements aux engagements pris. C’est une exigence que nous appliquons à tous nos mécènes pour être cohérents avec nos valeurs et notre combat. Dernier exemple en date, le groupe Pierre Fabre, qui nous avait permis de lancer notre projet APMA dans le Tarn en 2019 et avec qui une vraie stratégie territoriale avait été mise en place. Leur soutien sans faille au projet d’autoroute A69 incompatible avec nos valeurs nous a poussé à mettre fin à ce partenariat.

Par ailleurs, Envol Vert a dès sa création identifié une “zone rouge” dans laquelle se trouvent les secteurs auxquels nous ne souhaitons pas nous associer à savoir industries de l’extraction minière, des énergies fossiles, du tabac, de la vente d’armes, de la pornographie et des jeux d’argent. Mais également, une “zone grise”, pour laquelle une étude plus approfondie du mécène concerné est faite afin d’accepter ou refuser une collaboration. 

Pour suivre l’intégralité des actualités du projet SEVE, c’est ici.

Partagez cet article sur vos réseaux !

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?