La forêt et le co2, une histoire d'amour...

La forêt et le CO₂, une histoire d’amour…

À l’échelle globale, les forêts jouent un rôle important dans le climat en séquestrant du CO₂, gaz à effet de serre. En effet, les forêts actuelles sont en mesure d’éliminer chaque année environ 15% des émissions de dioxyde de carbone générées par l’homme, par le processus de séquestration du carbone.

Les arbres captent du carbone par la photosynthèse dont une partie est incorporée dans les matières organiques et l’autre partie est rejetée par la respiration ou, indirectement par la décomposition de feuilles mortes, débris et racines mortes. Le bilan de ce flux carbone est que la quantité de CO₂ fixée est supérieure à celle rejetée, ce qui confère aux forêts un statut de « puits de carbone ». Le bois est ainsi composé à 50% de carbone et pour produire un mètre cube de bois, un arbre transforme une tonne de gaz carbonique.

La régulation du climat et l’influence sur la qualité de l’air est un service universel et sans frontière. Si nous en sommes largement conscients, l’effet « bien commun » de ce service en rend les engagements vers sa protection d’autant plus difficile, nous l’avons encore vu au sommet de Durban. Aussi, il est bon de souligner le fait que la valeur estimée du stockage de CO₂, uniquement pour les forêts tropicales est comprise entre 2300 et 3700$ par hectare et par an (valeur de 2007).

Outre les émissions de CO₂ liés à l’usage d’intrants chimique, l’agriculture émet de grandes quantités de gaz à effet de serre (GES) par la déforestation (conversion de terres, incendie) que demande son expansion. Le Brésil et l’Indonésie sont les 4ème et 3ème émetteurs de GES majoritairement via l’expansion de leurs agricultures sur les écosystèmes naturels. A l’échelle mondiale, la déforestation représente 20% des émissions de CO₂.

Les forêts jouent un rôle important en séquestrant les gaz à effet de serre. Elles participent à la régulation du climat, améliorent la qualité de l’air et produisent du dioxygène. Ce service universel et sans frontière a une valeur estimée à 3700$ par hectare et par an. Pourtant, la déforestation en réémettant le carbone stocké par les forêts participe à 16% du CO₂ émis globalement.

Lire aussi :

Les services rendus par la forêt

Les forêts et notre alimentation

Les forêts et les pluies

La forêt, un lieu de loisirs et d’inspiration 

La forêt, notre fournisseur officiel de papier

L’économie dépend de la nature

Les entreprises dépendent de la forêt

Les causes de la déforestation

Téléchargez le rapport : « Descriptif argumenté des services rendus par la forêt »