Publié le : 11/06/20223.1 min de lecture

L’Affaire Casino

Le 9 juin 2022 s’est tenue la première audience au Tribunal judiciaire de Paris, dans le cadre de l’action en justice engagé contre le groupe Casino pour manquement à son devoir de vigilance dans son approvisionnement en viande bovine au Brésil et en Colombie, au détriment de la forêt amazonienne et des peuples autochtones. Cette première audience avait pour objectif de déterminer le calendrier d’instruction.

Selon Me Sébastien Mabile et Me François de Cambiaire, représentant la coalition dans le litige contre le Groupe Casino :

Les entreprises couvertes par la loi sur le devoir de vigilance doivent élaborer, mettre en œuvre et faire appliquer des plans de vigilance raisonnable pour identifier et prévenir les atteintes aux droits humains et à l’environnement qui résultent de leurs activités. Selon l’article 2 de la loi, la responsabilité civile de l’entreprise peut être engagée en cas de manquement à ses obligations. L’entreprise pourra être amenée à verser des dommages et intérêts aux victimes.”

Les représentants des peuples autochtones du Brésil au rendez-vous

Les représentants des peuples autochtones du Brésil (Articulation des Peuples Indigènes du Brésil, APIB), de passage à Paris se sont exprimés devant le tribunal sur la nécessité d’un calendrier à la hauteur des enjeux et de l’urgence constatée sur le terrain.

Merci à Crisano Xavante, Dinaman Tuxa, Edilena Krikati, Eloy Terena, Kerexu Yxapyry, Kretã Kaigang.

Nourrir un monde déforesté

Pour que vous puissiez suivre l’affaire menée par notre coalition de 11 associations et organisations internationales, nous avons créé le site Nourrirunmondedeforeste.org, en réponse au slogan-signature de Casino « Nourrir un monde de diversité ».

Découvrez les débuts de l’affaire Casino
Téléchargez notre communiqué de presse

Photos : @MarionTouboul.

Publié le : 11/06/20223.1 min de lecture

L’Affaire Casino

Le 9 juin 2022 s’est tenue la première audience au Tribunal judiciaire de Paris, dans le cadre de l’action en justice engagé contre le groupe Casino pour manquement à son devoir de vigilance dans son approvisionnement en viande bovine au Brésil et en Colombie, au détriment de la forêt amazonienne et des peuples autochtones. Cette première audience avait pour objectif de déterminer le calendrier d’instruction.

Selon Me Sébastien Mabile et Me François de Cambiaire, représentant la coalition dans le litige contre le Groupe Casino :

Les entreprises couvertes par la loi sur le devoir de vigilance doivent élaborer, mettre en œuvre et faire appliquer des plans de vigilance raisonnable pour identifier et prévenir les atteintes aux droits humains et à l’environnement qui résultent de leurs activités. Selon l’article 2 de la loi, la responsabilité civile de l’entreprise peut être engagée en cas de manquement à ses obligations. L’entreprise pourra être amenée à verser des dommages et intérêts aux victimes.”

Les représentants des peuples autochtones du Brésil au rendez-vous

Les représentants des peuples autochtones du Brésil (Articulation des Peuples Indigènes du Brésil, APIB), de passage à Paris se sont exprimés devant le tribunal sur la nécessité d’un calendrier à la hauteur des enjeux et de l’urgence constatée sur le terrain.

Merci à Crisano Xavante, Dinaman Tuxa, Edilena Krikati, Eloy Terena, Kerexu Yxapyry, Kretã Kaigang.

Nourrir un monde déforesté

Pour que vous puissiez suivre l’affaire menée par notre coalition de 11 associations et organisations internationales, nous avons créé le site Nourrirunmondedeforeste.org, en réponse au slogan-signature de Casino « Nourrir un monde de diversité ».

Découvrez les débuts de l’affaire Casino
Téléchargez notre communiqué de presse

Photos : @MarionTouboul.

Partagez cet article sur vos réseaux !

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?