Publié le : 10/09/20201.5 min de lecture

Pour les tortues Taricaya (genre Podocnemis) le mois d’août correspond à la période de ponte. Un moment très attendu par les communautés qui procèdent à leur collecte pour l’autoconsommation ou la vente…parfois de manière excessive. Depuis plusieurs années on observe une baisse des populations, un message suffisamment clair pour les gardes parcs de la concession qui ont déployé cette année 3 plages artificielles afin d’accueillir une dizaine de nids. Nous attendons avec impatience l’éclosion de ces quelques 400 petites protégées afin de les relâcher exactement dans leur site de ponte d’origine. Afin de compléter cette initiative, les gardes parcs participent chaque jour à la sensibilisation des riverains et des écoles afin de favoriser un changement durable de ces pratiques.

Anecdote de terrain

Il était environ 5 heures de l’après-midi, Ivan était assis sur la colline, à quelques mètres de la guérite (Yanayacu) regardant la rivière et il a vu passer quelqu’un dans un bateau qui allait sans doute à Juancito. Ils se saluent et soudain il voit que la personne arrête son moteur et prépare son arme, le ranger lui demande, « qu’est-ce que tu fais? ». La personne lui dit qu’il y a un tigre à environ 30 mètres d’Ivan, on suppose que le tigre allait boire de l’eau mais Ivan ne pouvait pas le voir, il est rentré dans la forêt avant d’être abattu. Le batelier a été surpris de voir qu’Ivan ne courrait pas se cacher et dit, « tu n’as pas peur, tu ne le tues pas ? », A quoi le ranger répond « nous protégeons les tigres ici »  »
Extrait du journal de Lotty Morey

Publié le : 10/09/20201.5 min de lecture

Pour les tortues Taricaya (genre Podocnemis) le mois d’août correspond à la période de ponte. Un moment très attendu par les communautés qui procèdent à leur collecte pour l’autoconsommation ou la vente…parfois de manière excessive. Depuis plusieurs années on observe une baisse des populations, un message suffisamment clair pour les gardes parcs de la concession qui ont déployé cette année 3 plages artificielles afin d’accueillir une dizaine de nids. Nous attendons avec impatience l’éclosion de ces quelques 400 petites protégées afin de les relâcher exactement dans leur site de ponte d’origine. Afin de compléter cette initiative, les gardes parcs participent chaque jour à la sensibilisation des riverains et des écoles afin de favoriser un changement durable de ces pratiques.

Anecdote de terrain

Il était environ 5 heures de l’après-midi, Ivan était assis sur la colline, à quelques mètres de la guérite (Yanayacu) regardant la rivière et il a vu passer quelqu’un dans un bateau qui allait sans doute à Juancito. Ils se saluent et soudain il voit que la personne arrête son moteur et prépare son arme, le ranger lui demande, « qu’est-ce que tu fais? ». La personne lui dit qu’il y a un tigre à environ 30 mètres d’Ivan, on suppose que le tigre allait boire de l’eau mais Ivan ne pouvait pas le voir, il est rentré dans la forêt avant d’être abattu. Le batelier a été surpris de voir qu’Ivan ne courrait pas se cacher et dit, « tu n’as pas peur, tu ne le tues pas ? », A quoi le ranger répond « nous protégeons les tigres ici »  »
Extrait du journal de Lotty Morey

Partagez cet article sur vos réseaux !

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?