Publié le : 19/07/20222.3 min de lecture

Animation de la première formation du projet « réseau de graines d’essences forestières » à Pichanaki

En juin dernier, nous avons organisé la première formation – sur le thème des arbres-mères – du projet « Réseau de graines d’essences forestières », qui vise à développer la vente de graines comme alternative économique à la production de café dans la région de Pichanaki.

Cette formation a eu lieu à l’EEA de l’INIA à Pichanaki avec le soutien de leurs équipes techniques. L’événement a rassemblé 40 personnes, pour la plupart des caféiculteur.trices impliqué.es dans le projet, mais aussi des membres de 3 de nos coopératives partenaires – Valle Ubiriki, Finkafé et la coopérative de femmes.

Les participants ont pu visiter une parcelle modèle de l’EEA et apprendre à identifier les arbres-mères et leurs caractéristiques grâce à l’intervention du biologiste José Ramirez. Ils ont également visité la pépinière de l’EEA où ils ont été formés par l’ingénieur Romulo sur le soin à apporter aux graines une fois collectées et sur l’entretien à apporter aux jeunes plants. Pendant la deuxième partie de la formation, l’avocat Rubén Valdivia de l’association Derecho para Todos (basée à Lima) nous a présenté les aspects juridiques et légaux liés à ce projet. Enfin, nous avons eu un temps d’échange avec tou.tes les participant.es pour répondre aux questions, écouter le point de vue de chacun.e et réfléchir ensemble aux prochaines étapes du projet. Trois thèmes principaux ont été abordés : le besoin de formation, le niveau d’implication et une analyse de tous les commentaires et doutes que l’audience pouvait avoir. Nous avons terminé la journée en partageant le déjeuner au restaurant Shambari Pop.

Cette journée de formation nous a permis de mettre en lumière les défis futurs qui nous attendent et surtout de confirmer l’entouthiasme des caféiculteurs et alliés quant au développement de cette alternative économique. Elle nous a également permis de renforcer avec succès les liens avec nos partenaires, tant avec l’EEA Pichanaki qu’avec les coopératives partenaires. L’intérêt qu’ils portent à notre projet nous permet d’envisager la mise en place de nouvelles phases de travail en commun avec eux, par exemple en matière de suivi de l’identification des arbres mères sur les parcelles des caféiculteurs impliqués. Par ailleurs, l’importance cruciale de valoriser les arbres debouts et de protéger les espèces natives de la région a été de nouveau soulignée.

À la fin de l’événement, nos équipes se sont réunies pour discuter des réussites et des points à améliorer afin de poursuivre le développement de ce projet.

Publié le : 19/07/20222.3 min de lecture

Animation de la première formation du projet « réseau de graines d’essences forestières » à Pichanaki

En juin dernier, nous avons organisé la première formation – sur le thème des arbres-mères – du projet « Réseau de graines d’essences forestières », qui vise à développer la vente de graines comme alternative économique à la production de café dans la région de Pichanaki.

Cette formation a eu lieu à l’EEA de l’INIA à Pichanaki avec le soutien de leurs équipes techniques. L’événement a rassemblé 40 personnes, pour la plupart des caféiculteur.trices impliqué.es dans le projet, mais aussi des membres de 3 de nos coopératives partenaires – Valle Ubiriki, Finkafé et la coopérative de femmes.

Les participants ont pu visiter une parcelle modèle de l’EEA et apprendre à identifier les arbres-mères et leurs caractéristiques grâce à l’intervention du biologiste José Ramirez. Ils ont également visité la pépinière de l’EEA où ils ont été formés par l’ingénieur Romulo sur le soin à apporter aux graines une fois collectées et sur l’entretien à apporter aux jeunes plants. Pendant la deuxième partie de la formation, l’avocat Rubén Valdivia de l’association Derecho para Todos (basée à Lima) nous a présenté les aspects juridiques et légaux liés à ce projet. Enfin, nous avons eu un temps d’échange avec tou.tes les participant.es pour répondre aux questions, écouter le point de vue de chacun.e et réfléchir ensemble aux prochaines étapes du projet. Trois thèmes principaux ont été abordés : le besoin de formation, le niveau d’implication et une analyse de tous les commentaires et doutes que l’audience pouvait avoir. Nous avons terminé la journée en partageant le déjeuner au restaurant Shambari Pop.

Cette journée de formation nous a permis de mettre en lumière les défis futurs qui nous attendent et surtout de confirmer l’entouthiasme des caféiculteurs et alliés quant au développement de cette alternative économique. Elle nous a également permis de renforcer avec succès les liens avec nos partenaires, tant avec l’EEA Pichanaki qu’avec les coopératives partenaires. L’intérêt qu’ils portent à notre projet nous permet d’envisager la mise en place de nouvelles phases de travail en commun avec eux, par exemple en matière de suivi de l’identification des arbres mères sur les parcelles des caféiculteurs impliqués. Par ailleurs, l’importance cruciale de valoriser les arbres debouts et de protéger les espèces natives de la région a été de nouveau soulignée.

À la fin de l’événement, nos équipes se sont réunies pour discuter des réussites et des points à améliorer afin de poursuivre le développement de ce projet.

Partagez cet article sur vos réseaux !

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?