Publié le : 31/05/20212.1 min de lecture

Fin Avril, nous recevions à Pichanaki une équipe de chercheurs de l’Université Continental de Huancayo. Gaby, la coordinatrice principale et deux de ses collègues nous ont accompagnés lors d’une visite de la ferme de Jésus Gamarra. Jésus, conserve près d’une dizaine d’hectares de forêt en plus de certains arbres emblématiques qu’il conserve depuis des décennies au sein de ses parcelles de café. Jésus est une figure emblématique du village de Pampa Azangaro et l’un des plus anciens participants du projet.

Le but de Gaby et de ses collègues, prélever des échantillons de bois afin de pouvoir identifier avec précision l’âge mais aussi le genre et l’espèce de certains arbres de la Selva Central. L’ensemble des données récoltées iront alimenter une base de données à destination des équipes du SERFOR (service national des forêts) pour les accompagner lors du contrôle mené au sein des chargements de bois quittant la Selva Central. Une façon de réduire petit à petit la coupe illégale d’arbres menacés.

L’expérience a été renouvelée durant une semaine début mai. L’équipe de chercheurs s’est rendue dans un total de quatre fermes différentes, appartenant toutes à des participants du projet d’agroforesterie. L’occasion pour les agriculteurs d’en apprendre davantage sur les arbres conservés mais aussi de se rendre compte de l’importance de leur travail de conservation. Il est de plus en plus rare de trouver certains spécimens et leur utilité pour l’avancée d’investigations scientifiques est grande.

Lors d’un prochain séjour, l’équipe d’universitaire aura pour objectif de récolter des échantillons botaniques pour parfaire l’identification. L’ensemble de ses informations avec les producteurs qui sauront alors avec certitude quelles sont les essences à leur disposition. Une donnée indispensable dans la mise en place d’un prochain réseau de vente de graines, une façon d’allier conservation des espèces menacées et diversification économique.

Nous espérons renforcer ce premier partenariat avec l’Université Continental via d’autres recherches ou encore l’envoi d’étudiants-volontaires pour par exemple la réalisation de monitorings environnementaux.

Publié le : 31/05/20212.1 min de lecture

Fin Avril, nous recevions à Pichanaki une équipe de chercheurs de l’Université Continental de Huancayo. Gaby, la coordinatrice principale et deux de ses collègues nous ont accompagnés lors d’une visite de la ferme de Jésus Gamarra. Jésus, conserve près d’une dizaine d’hectares de forêt en plus de certains arbres emblématiques qu’il conserve depuis des décennies au sein de ses parcelles de café. Jésus est une figure emblématique du village de Pampa Azangaro et l’un des plus anciens participants du projet.

Le but de Gaby et de ses collègues, prélever des échantillons de bois afin de pouvoir identifier avec précision l’âge mais aussi le genre et l’espèce de certains arbres de la Selva Central. L’ensemble des données récoltées iront alimenter une base de données à destination des équipes du SERFOR (service national des forêts) pour les accompagner lors du contrôle mené au sein des chargements de bois quittant la Selva Central. Une façon de réduire petit à petit la coupe illégale d’arbres menacés.

L’expérience a été renouvelée durant une semaine début mai. L’équipe de chercheurs s’est rendue dans un total de quatre fermes différentes, appartenant toutes à des participants du projet d’agroforesterie. L’occasion pour les agriculteurs d’en apprendre davantage sur les arbres conservés mais aussi de se rendre compte de l’importance de leur travail de conservation. Il est de plus en plus rare de trouver certains spécimens et leur utilité pour l’avancée d’investigations scientifiques est grande.

Lors d’un prochain séjour, l’équipe d’universitaire aura pour objectif de récolter des échantillons botaniques pour parfaire l’identification. L’ensemble de ses informations avec les producteurs qui sauront alors avec certitude quelles sont les essences à leur disposition. Une donnée indispensable dans la mise en place d’un prochain réseau de vente de graines, une façon d’allier conservation des espèces menacées et diversification économique.

Nous espérons renforcer ce premier partenariat avec l’Université Continental via d’autres recherches ou encore l’envoi d’étudiants-volontaires pour par exemple la réalisation de monitorings environnementaux.

Partagez cet article sur vos réseaux !

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER
Cliquez ici