Publié le : 18/04/20212.1 min de lecture

Début avril s’organisait à Pichanaki, le premier échange de pratique depuis de longs mois. En effet, bien que l’intérêt de ces pratiques de soit plus à démontrer, le contexte actuel a compliqué leur réalisation. Les mesures restrictives s’assouplissant et en respectant les normes sanitaires, le groupe de participants du village de Villa Sol a reçu le 8 avril deux groupes de participants mais aussi quelques agriculteurs invités membres de la coopérative de femmes de Pichanaki (CAMPC) pour un total de 39 participants. Les groupes d’agriculteurs invités sont ont été tout deux récemment incorporés au projet, l’occasion pour eux d’en apprendre davantage sur les méthodes de travail et l’organisation en échangeant directement avec des pionniers du projet.

La journée a débuté par un petit-déjeuner d’accueil à Pichanaki avant de se rendre ensemble à Villa Sol. Là-bas, les 8 agriculteurs participants au projet depuis fin 2018 nous attendaient anxieux de cette journée mais aussi très heureux de recevoir et de pouvoir partager leur travail. Après une brève présentation de l’histoire du groupe, de leur motivation et de leur organisation, les visiteurs se sont rendus au sein de la pépinière collective. L’occasion de faire le point sur les bonnes pratiques pour la production des arbres mais aussi d’en apprendre davantage sur les espèces présentes.

La suite de la journée s’est déroulée au sein même des parcelles des producteurs. Carmen et Hugo puis Dina nous ont accueilli afin de nous présenter leur ferme. Carmen de Hugo nous ont amené à proximité de leur parcelle de café au sein d’un espace boisé sauvegardé par la famille dans le but de conserver des espèces en voie de disparition, tels que l’Acajou ou encore le Noyer des Andes. Avec Dina, nous avons pu en apprendre davantage sur son potager biologique mais aussi sur sa production de café en système agroforestier diversifié, les avantages économiques et productifs.

La journée s’est terminée par quelques mots de remerciement à la suite d’un déjeuner partagé. Un joli moment de confraternité qui rappelle aux agriculteurs l’importance de ces échanges pour renforcer leurs connaissances et partager leurs expériences.

Publié le : 18/04/20212.1 min de lecture

Début avril s’organisait à Pichanaki, le premier échange de pratique depuis de longs mois. En effet, bien que l’intérêt de ces pratiques de soit plus à démontrer, le contexte actuel a compliqué leur réalisation. Les mesures restrictives s’assouplissant et en respectant les normes sanitaires, le groupe de participants du village de Villa Sol a reçu le 8 avril deux groupes de participants mais aussi quelques agriculteurs invités membres de la coopérative de femmes de Pichanaki (CAMPC) pour un total de 39 participants. Les groupes d’agriculteurs invités sont ont été tout deux récemment incorporés au projet, l’occasion pour eux d’en apprendre davantage sur les méthodes de travail et l’organisation en échangeant directement avec des pionniers du projet.

La journée a débuté par un petit-déjeuner d’accueil à Pichanaki avant de se rendre ensemble à Villa Sol. Là-bas, les 8 agriculteurs participants au projet depuis fin 2018 nous attendaient anxieux de cette journée mais aussi très heureux de recevoir et de pouvoir partager leur travail. Après une brève présentation de l’histoire du groupe, de leur motivation et de leur organisation, les visiteurs se sont rendus au sein de la pépinière collective. L’occasion de faire le point sur les bonnes pratiques pour la production des arbres mais aussi d’en apprendre davantage sur les espèces présentes.

La suite de la journée s’est déroulée au sein même des parcelles des producteurs. Carmen et Hugo puis Dina nous ont accueilli afin de nous présenter leur ferme. Carmen de Hugo nous ont amené à proximité de leur parcelle de café au sein d’un espace boisé sauvegardé par la famille dans le but de conserver des espèces en voie de disparition, tels que l’Acajou ou encore le Noyer des Andes. Avec Dina, nous avons pu en apprendre davantage sur son potager biologique mais aussi sur sa production de café en système agroforestier diversifié, les avantages économiques et productifs.

La journée s’est terminée par quelques mots de remerciement à la suite d’un déjeuner partagé. Un joli moment de confraternité qui rappelle aux agriculteurs l’importance de ces échanges pour renforcer leurs connaissances et partager leurs expériences.

Partagez cet article sur vos réseaux !

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?