Publié le : 15/01/20231.7 min de lecture

Pendant que nous repiquions dans la pépinière de l’un des villages que nous visitons chaque mois, nous entendons un toucan (Ramphastos sp.) chanter au loin. Les participants se réjouissent ! Ils nous disent qu’il existe une croyance selon laquelle chaque fois que cet oiseau majestueux chante, la pluie tombe ; les agriculteurs sont très heureux, car cela signifie qu’ils auront une bonne production de café l’année prochaine.

A un autre moment, dans le village de Piriari (Rio Tambo – Satipo), en attendant l’arrivée des participants, nous avons entendu de très près le coq de roche, ou tunki (Rupicula peruvianus), l’oiseau national du Pérou. Nous étions très enthousiastes à l’idée de partir à sa recherche et, à notre grande chance, nous avons trouvé une volée de plus de 7 individus perchés sur les arbres, qui font partie d’une zone de conservation. Nous avons également pu enregistrer la présence de tangaras communs (Euphonia chlorotica), de guaracachi (Ortalis guttata) et de conoto noir (Psarocolius decumanus).

Euphonia chlorotica

Ortalis guttata

Psarocolius decumanus

Nous avons beaucoup d’autres anecdotes comme celles-ci, illustrant la grande diversité de notre forêt tropicale péruvienne, que le travail acharné d’Envol Vert aide à conserver. Cependant, il y a encore beaucoup à faire. Chaque année, d’immenses étendues de forêts sont brûlées pour introduire des cultures, sans critères de durabilité et en faisant un usage excessif des produits agrochimiques qui, à long terme, finissent par tuer le sol et le rendre infertile. Toutes ces mauvaises pratiques ne nous démotivent pas, au contraire, elles nous encouragent à continuer d’œuvrer pour la conservation des forêts et de la biodiversité qui les habite.

La forêt nous rend service, nous devons lui rendre !

Publié le : 15/01/20231.7 min de lecture

Pendant que nous repiquions dans la pépinière de l’un des villages que nous visitons chaque mois, nous entendons un toucan (Ramphastos sp.) chanter au loin. Les participants se réjouissent ! Ils nous disent qu’il existe une croyance selon laquelle chaque fois que cet oiseau majestueux chante, la pluie tombe ; les agriculteurs sont très heureux, car cela signifie qu’ils auront une bonne production de café l’année prochaine.

A un autre moment, dans le village de Piriari (Rio Tambo – Satipo), en attendant l’arrivée des participants, nous avons entendu de très près le coq de roche, ou tunki (Rupicula peruvianus), l’oiseau national du Pérou. Nous étions très enthousiastes à l’idée de partir à sa recherche et, à notre grande chance, nous avons trouvé une volée de plus de 7 individus perchés sur les arbres, qui font partie d’une zone de conservation. Nous avons également pu enregistrer la présence de tangaras communs (Euphonia chlorotica), de guaracachi (Ortalis guttata) et de conoto noir (Psarocolius decumanus).

Euphonia chlorotica

Ortalis guttata

Psarocolius decumanus

Nous avons beaucoup d’autres anecdotes comme celles-ci, illustrant la grande diversité de notre forêt tropicale péruvienne, que le travail acharné d’Envol Vert aide à conserver. Cependant, il y a encore beaucoup à faire. Chaque année, d’immenses étendues de forêts sont brûlées pour introduire des cultures, sans critères de durabilité et en faisant un usage excessif des produits agrochimiques qui, à long terme, finissent par tuer le sol et le rendre infertile. Toutes ces mauvaises pratiques ne nous démotivent pas, au contraire, elles nous encouragent à continuer d’œuvrer pour la conservation des forêts et de la biodiversité qui les habite.

La forêt nous rend service, nous devons lui rendre !

Partagez cet article sur vos réseaux !

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?