Publié le : 30/07/20222.6 min de lecture

La chaleur estivale de juillet, propose un cadre idéal pour se familiariser avec les abeilles sauvages, qui se distinguent par leur absence de dard, peuplant les forêts tropicales d’Amérique du Sud, éloignées des milieux urbains et des  odeurs néfastes issues qui s’en dégagent. Chacun de nous a connaissance du rôle primordial des abeilles au sein des écosystèmes de part le service de pollinisation qu’elles nous   rendent. Par ailleurs, elles produisent  un miel délicieux aux effets bénéfiques sur la santé, dont la vente s’effectue au sein de marchés locaux dans les différentes régions de l’Amazonie péruvienne. Au regard des qualités qu’elles nous procurent, il est important de leur donner une attention particulière et de les protéger.

Ayant conscience de l’importance des abeilles sauvages, nous avons initié l’activité intitulée “Miel – Meliponas”, dont l’objectif est de développer l’élevage de ce type d’abeilles. Cette pratique, notamment appelée méliponiculture, se donne pour mission de conférer une valeur à la conservation des forêts, à travers la vente du miel récolté. La période de reproduction consistant à diviser les colonies d’abeilles et la récolte du miel s’effectuent en période sèche, à savoir en été, étant donné que les fortes pluies de l’hiver augmentent le risque de diffusion des maladies et ainsi le déplacement des abeilles de leur nid d’origine.

Plusieurs visites au sein de localités participantes au projet de l’ONG furent réalisées – à Saipai, Anda, José Carlos Mariategui ou encore à La Muyuna de Anda – au sein desquelles des nids d’abeilles furent identifiés sur les murs des habitations des agriculteurs. La présence de ces abeilles est un indicateur qui nous permet de penser que le projet pourra se développer sans trop de difficultés. Par ailleurs, les producteurs se sont montrés ouverts à la réalisation de cette activité.

Afin d’initier un projet, nous sommes en attente d’un partenariat avec le parc national de Tingo Maria (PNTM) , qui a déjà développé des projets en meliponiculture avec les producteurs de cette aire naturelle protégée. Ayant obtenu des résultats positifs, nous comptons sur son appui et sur l’implication de producteurs pour travailler main dans la main avec l’équipe d’envol vert et participer à notre objectif  de conservation des forêts, en évitant toute dégradation et en exploitant les ressources de manière durable.

Ainsi, nous pouvons affirmer que l’élevage de ce type d’abeilles sauvages, dont l’objectif est de récolter le miel et de générer des revenus pour les agriculteurs, est une alternative économiquement viable pour les participants du projet, contribuant directement à la conservation des forêts. 

Publié le : 30/07/20222.6 min de lecture

La chaleur estivale de juillet, propose un cadre idéal pour se familiariser avec les abeilles sauvages, qui se distinguent par leur absence de dard, peuplant les forêts tropicales d’Amérique du Sud, éloignées des milieux urbains et des  odeurs néfastes issues qui s’en dégagent. Chacun de nous a connaissance du rôle primordial des abeilles au sein des écosystèmes de part le service de pollinisation qu’elles nous   rendent. Par ailleurs, elles produisent  un miel délicieux aux effets bénéfiques sur la santé, dont la vente s’effectue au sein de marchés locaux dans les différentes régions de l’Amazonie péruvienne. Au regard des qualités qu’elles nous procurent, il est important de leur donner une attention particulière et de les protéger.

Ayant conscience de l’importance des abeilles sauvages, nous avons initié l’activité intitulée “Miel – Meliponas”, dont l’objectif est de développer l’élevage de ce type d’abeilles. Cette pratique, notamment appelée méliponiculture, se donne pour mission de conférer une valeur à la conservation des forêts, à travers la vente du miel récolté. La période de reproduction consistant à diviser les colonies d’abeilles et la récolte du miel s’effectuent en période sèche, à savoir en été, étant donné que les fortes pluies de l’hiver augmentent le risque de diffusion des maladies et ainsi le déplacement des abeilles de leur nid d’origine.

Plusieurs visites au sein de localités participantes au projet de l’ONG furent réalisées – à Saipai, Anda, José Carlos Mariategui ou encore à La Muyuna de Anda – au sein desquelles des nids d’abeilles furent identifiés sur les murs des habitations des agriculteurs. La présence de ces abeilles est un indicateur qui nous permet de penser que le projet pourra se développer sans trop de difficultés. Par ailleurs, les producteurs se sont montrés ouverts à la réalisation de cette activité.

Afin d’initier un projet, nous sommes en attente d’un partenariat avec le parc national de Tingo Maria (PNTM) , qui a déjà développé des projets en meliponiculture avec les producteurs de cette aire naturelle protégée. Ayant obtenu des résultats positifs, nous comptons sur son appui et sur l’implication de producteurs pour travailler main dans la main avec l’équipe d’envol vert et participer à notre objectif  de conservation des forêts, en évitant toute dégradation et en exploitant les ressources de manière durable.

Ainsi, nous pouvons affirmer que l’élevage de ce type d’abeilles sauvages, dont l’objectif est de récolter le miel et de générer des revenus pour les agriculteurs, est une alternative économiquement viable pour les participants du projet, contribuant directement à la conservation des forêts. 

Partagez cet article sur vos réseaux !

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?