Du vers de terre au café : le lombricompostage

Le lombricompostage, est une technique permettant de produire un intrant biologique nourrissant les cultures, améliorant la qualité des sols, tout en valorisant les sous-produits organiques de la ferme. La matière organique est récupérée afin de devenir la principale source d’alimentation d’un élevage de vers de terre. Ces derniers, en la digérant, la transforment peu à peu en un compost qui pourra être épandu aux pieds des cultures.

Les caféiculteurs de la Serranía del Perijá nous ont fait part de leur volonté d’en apprendre davantage sur la lombriculture.  En effet, ils souhaitaient réduire la quantité d’intrants chimiques sur leurs terres, voire commencer à cultiver certaines parcelles en agriculture biologique. En ce mois de Juillet, deux formations sur la lombriculture ont donc été délivrées. Au total, elles ont réuni 12 fermes, prêtes à se tourner vers de nouvelles pratiques.

Comment mettre en oeuvre la lombriculture ?

Les vers de terre utilisés pour la lombriculture sont issus de l’espèce Eisenia Foetida. Pour débuter un élevage, de petites quantités de vers ainsi que de matière organique sont suffisantes. Dans un bac percé posé à même le sol, sont élaborées différentes strates. Celles-ci peuvent être composées de terre, de compost, de fumier, d’épluchures de légumes et de cartons, auxquelles sont introduites les vers de terre. 

Le lombricompostage est un procédé simple, économique et écologique, mais requérant néanmoins un peu d’attention. Les vers de terres vivent dans l’obscurité et l’humidité. Il est donc important de les garder à l’abri du soleil, dans un environnement assez frais, ainsi que de les nourrir régulièrement. Si les conditions sont réunies, leur croissance exponentielle permet d’accroitre rapidement la quantité de matière organique introduite, et ainsi d’augmenter la production de compost.

Quel est l’avantage de la lombriculture?

Le lombricompostage permet d’accélérer la décomposition de la matière organique, et d’obtenir un compost de meilleure qualité. En comparaison à un compost traditionnel le lombricompost produit 5 fois plus d’azote, 7 fois plus de phosphore, 5 fois plus de potassium et 2 fois plus de calcium. Une fois les composts prêts, ils seront épandus au pied des cultures de la Serania del Perja, pour nous offrir un café toujours plus savoureux et respectueux de l’environnement.