Actualités 2019/2018 – Projet noyer maya et élevage soutenable

Avril 2019

L’attente de la pluie se fait interminable à Los Limites

La commune de Los Limites et ses alentours en sont à leur 6ème mois de sècheresse. Les paysans bénéficiaires d’Envol vert attendent la pluie afin de pouvoir commencer avec les plantations dans les parcelles.

represa secaLa sècheresse a commencé à la mi-novembre 2018 et depuis, seulement deux épisodes de pluie ont eu lieu à la mi-avril. Une première pluie intense et longue, qui dura plus de six heures et une autre trop éparse et courte. Le mois d’avril est soi-disant un mois de pluies, mais cette année celle-ci se fait attendre. Les réserves d’eau s’assèchent, les lagunes ont perdu plus de 3 mètres de profondeurs et il ne reste plus que quelques flaques d’eau éparses et stagnantes à la réserve d’eau utilisée par les paysans bénéficiaires du projet pour arroser les parcelles et la pépinière.

 

tanqueLe peu d’eau restante est pompée dans un réservoir de 6000 litres et est utilisé presque exclusivement pour alimenter la pépinière en eau. Ainsi quand arriverons des pluies plus intenses et régulières, les plantules pourront être transplantées aux parcelles. L’objectif cette année : planter un demi hectare de banque protéique pour le bétail, planter plus d’arbres dans les parcelles, et augmenter le rendement global des parcelles afin de générer de meilleurs revenus aux paysans.

 

motorAvec l’attente des pluies, on attend aussi avec impatience la récolte du Guaimaro. Cette année les bénéficiaires espèrent avoir une bonne récolte afin de commercialiser la poudre de Guaimaro et promouvoir cette graine aux étonnantes propriétés, à travers le festival du Guaimaro organisé par la communauté chaque année.

 

 

Échange inter-projets d’Envol Vert à Perijá

Ce mois de Mars a été l’occasion d’un premier échange entre tous les projets d’Envol Vert dans la serranía de Perijá sur le thème des intrants biologiques.

visite des bénéficiairesDu 14 au 17 Mars le projet d’Envol Vert à Perijá a reçu la visite de bénéficiaires des trois autres projets d’Envol vert en Colombie : Los Límites, Jerez et Oveja. L’objectif de cet échange était que les bénéficiaires des projets puissent échanger leurs connaissances et expériences sur la préparation d’intrants biologique pour les cultures biologiques. Ainsi les paysans de Los Límites, commune de Luruaco, Atlantico, ont animé un atelier de préparation d’un fertilisant organique à base de bouse fraiche, d’extrait de Mataratón, de cendres et de sucre. Les paysans d’Oveja, Sucre, animèrent un autre atelier sur la préparation d’un répulsif biologique à base de piment, d’ail et de tabac. Ces ateliers ont permis d’échanger les recettes, l’utilisation et la préparation de différents intrants biologiques. Cette échange a également permis de découvrir le fonctionnement des différentes associations présentes sur les projets comme ASOMAVIC, ASOTEPRO, AEDECOS et ASOCALIM, mais aussi la culture du café en système agroforestier et toutes les étapes de transformation du café jusqu’à sa dégustation.

A travers ces échanges Envol Vert ne permet pas seulement un échange de connaissances et d’expériences de paysans à paysans, mais également un échange humain, créant de nouvelles amitiés.

visite des bénéficiaires Perija

 

Mars 2019

Participation de l’ASOCALIM à l’ANATO 2019

Cette année l’ASOciación des CAmpesinos de los LImites – ASOCALIM – a participé au salon de l’ANATO afin de promouvoir l’agrotourisme dans la communauté de Los Limites.

Chaque année a lieu le salon de l’ANATO, le salon du tourisme le plus important d’Amérique latine. Le salon a lieu à Bogota et réuni des agences de voyage et tourisme, des opérateurs touristique, guides touristiques, promoteurs et journalistes de tourisme, hôtels, … venus de toute la Colombie mais aussi du monde entier. Ce salon est un moment de promotion du tourisme, d’échange, de prise de contact, mais aussi de découverte du potentiel touristique d’autres régions, de culture, de gastronomie, de musique et de danses. C’est à cette occasion que l’ASOCALIM c’est associé avec l’agence de tourisme Ecotraining afin de promouvoir l’écotourisme dans le département de l’Atlantico mais aussi plus particulièrement l’agrotourisme dans la commune de Los Limites. Ces trois jours de participation au salon ont permis à l’association de développer des contacts avec une quarantaine d’agences de tourisme potentiellement intéressées à promouvoir l’offre agrotouristique de Los Limites.

L’ASOCALIM avait déjà ressue la visite de touristes français, Etats-uniens et Colombiens, venus découvrir le projet d’agroforesterie et la communauté. Elle souhaite maintenant développer cette alternative économique et la rendre plus régulière afin de faire connaître et reconnaître le projet d’agroforesterie et le travail des paysans et du groupe de transformation de l’association, tout en générant une activité économique stable et durable pour les habitants de la communauté.

Janvier 2019

Première récolte de Fleur de Jamaïque en los Limites

Le mois de janvier a été un mois de récolte de la Fleur de Jamaïque pour les paysans bénéficiaires du projet d’Envol Vert à Los Limites.

© Cécile Arnold
© Cécile Arnold

Le produit final obtenu de l’arbuste Hibiscus sabdariffaplus, plus connu sous le nom de Fleur de Jamaïque, est en fait un calice. Cette arbuste est originaire de l’Inde mais s’adapte très bien au climat sec tropical de la cote caraïbe colombienne. Seulement la sècheresse intense de l’été sur la côte caraïbe ne permet pas à l’arbuste de survivre et il faut donc replanter une plantule l’année suivante. La récolte des calces se fait entre décembre et janvier. On laisse murir les fruits de quelques arbustes afin de récolter les graines qui se planteront l’année suivante. La préparation du calice se fait en trois étapes. Premièrement les fruits contenant les graines, encore vertes, sont retirées du fruit à l’aide d’un cylindre fin, le fruit est ensuite lavé deux fois et est finalement mis à sécher dans un séchoir solaire pendant près d’une semaine.

La Fleur de Jamaïque peut être consommée fraiche en salade ou en jus. Elle est également préparée en confiture ou bien séchée pour préparer des infusions. Pour ses propriétés nutritives et médicinales, la consommation de la Fleur de la Jamaïque a augmenté en Amérique latine. De plus c’est un produit rentable pour les petits producteurs qui leur permet d’améliorer leurs revenus.

 

Décembre 2018

Premier échange entre les paysans de Los Límites et ceux de Perijá.

Les 19, 20 et 21 décembre 2018, les bénéficiaires du projet Titi ont reçu la visite de 28 bénéficiaires du nouveau projet d’Envol Vert à Perijá.

Cette deuxième quinzaine de Décembre était l’occasion d’un premier échange entre les projets de Los Limites et de Perijá. Les paysans de Perijá ont pu découvrir les avancés du projet d’Envol Vert avec la communauté de Los Límites et se faire une idée concrète du type d’action que mène l’association sur le terrain et qu’elle souhaite développer à Perijà. Lors de cet échange les paysans de Perijá ont visité les parcelles des paysans de Los Límites, ont suivi des formations sur le système agroforestier, sur les intrants biologiques et sur les alternatives économiques, et ont participé à un atelier de production d’intrants biologiques et de confitures. L’échange c’est terminé sur un retour sur expérience.

noyer maya elevage soutenable

Ces échanges inter-projet ne permettent pas seulement de mettre en place des formations de paysans à paysans, mais également de créer de nouveaux liens, de leur apporter d’autres perspectives et de leurs faire découvrir d’autres projets communautaires. Qu’ils leur apportent de nouvelles idées et une énergie nouvelle pour aller de l’avant.

 

Novembre 2018

ASOCALIM reçoit de la visite pour une formation sur l’Avitourisme

Les membres de l’ASOCALIM ont reçu la visite de plus de 30 personnes dans le village de Los Límites pour deux jours de formation sur l’Avitourisme.

©Cécile Arnold
©Cécile Arnold

Cette deuxième quinzaine de Novembre, quelques membres de l’ASOciación de Campesinos de los LÍMites – ASOCALIM – ont bénéficiés d’une formation sur l’Avitourisme. Après une première étape à Usiacuri, les participants de la formation ont été invités dans le village de Los Límites pour deux jours de formation. Lors de cet intense programme, ils ont pu développer leurs connaissances sur le marketing de l’Avitourisme, la planification et l’organisation d’un voyage en pleine nature, l’infrastructure hôtelière pour l’Avitourisme (Ecolodge), l’utilisation de la plateforme Ebird et sur les festivals des oiseaux du monde, pour recevoir à la fin un certificat de participation par la Gobernación de l’Atlántico.

Cette visite a permis à l’ASOCALIM de faire connaitre l’association, ses produits et les parcelles agroforestières des paysans lors d’une sortie Ornithologique, mais aussi et surtout de reconnaitre l’incroyable potentiel de la zone pour l’Avitourisme.

Novembre 2018

Envol Vert, un réseau d’échange

Le partage de connaissances est un outil important de la fondation d’Envol Vert. A mesure que nous avançons dans notre projet à Jerez, nous découvrons les autres équipes de Colombie, ce qui nous permet de communiquer et d’échanger sur nos expériences respectives. Ces échanges sont essentiels à l’avancée et au bon déroulement de notre projet puisqu’ils permettent de communiquer et d’interagir sur nos connaissances et compétences respectives.

©E.Arango
©E.Arango

Ces connaissances et compétences, qu’elles soient acquises de manière empirique ou par le biais de formations, permettent de faire progresser chaque projet. En effet, les volontaires, tout comme les bénéficiaires, se chargent d’accumuler, d’appliquer et de divulguer ces savoirs entre collègues, enrichissant chacun d’entre nous.

Ces interactions contribuent à l’amélioration des relations entre les équipes inter-régionales et se traduisent par la réalisation de visites entre les équipes des différents projets. Elles motivent chaque agriculteur à parler de sa propre expérience et à former ses collègues. Plus qu’un échange de savoirs, ces rencontres permettent le renforcement de l’esprit d’équipe et l’amélioration de la confiance en soi et de l‘autonomie de chaque agriculteur formé. Pour donner un exemple, trois agriculteurs du projet guaimaro de los Limites (département Atlantico) sont venus enseignés à nos agriculteurs de Jerez à réaliser ses propres intrants organiques, et nous sommes allés, à notre tour, les visiter afin d’échanger sur le système agroforestier et sur la cuisine du guaimaro.

Octobre 2018

ASOCALIM enseigne!

Les paysans d’ASOCALIM enseignent à d’autres paysans à préparer des intrants biologiques pour la gestion durable des cultures.

 

NOYERMAYACapacitacionBioinsumo_Oct2018

 

Avec l’idée de promouvoir une agriculture biologique, les paysans de l’ASOciación de CAmpesinos de los LÍMites – ASOCALIM – sont venus former et partager leurs connaissances ancestrales sur l’agriculture durable et biologique. À cette occasion et avec l’aide d’Envol Vert, ils ont donné un cours sur les intrants biologiques utilisés en agriculture biologique aux paysans du projet voisin, situé à Jerez au pied de la Sierra Nevada de Santa Marta. Une formation de paysans à paysans. Lors de cette formation des produits anti-insectes, des fertilisants, de l’engrais et des pièges à insectes ont été fabriqués. Ceux-ci permettront entre autre une gestion durable des cultures.

 

NOYERMAYACapacitacionBioinsumo_Oct2018_2
Les connaissances de nos communautés ne sont pas seulement une ressource de valeur, mais elles font aussi partie intégrante du patrimoine culturel. Et il est du devoir de nos paysans d’être des multiplicateurs de ces savoirs obtenus à travers l’application de systèmes agroforestiers.

(photos B.Pinto)

Septembre 2018

La pluie tombe sur la forêt sèche colombienne

noyer maya
@B.Pinto

Après un été long et chaud, l’époque des pluies du deuxième semestre de l’année est enfin arrivée, redonnant à la forêt son éclat verdoyant.
La période de sècheresse a été bien longue cette année pour la communauté de Los Limites. Les paysans de l’Association des Campesinos de los Limites – ASOCALIM – ont usé de toutes leurs ressources et de leur savoir ancestral afin de faire face à ces jours difficiles et pouvoir continuer à cultiver leurs produits. Avec l’arrivée des premières pluies la forêt reprend vie et recouvre son éclat verdoyant. C’est ainsi, après beaucoup d’effort, qu’ont été récolté les produits cultivés de manière biologique.
Pour éviter que ces conditions climatiques extrêmes affectent négativement leur travail dans le futur, un projet de construction d’un système de récupération d’eau, a été initié avec l’aide d’Envol Vert et des connaissances et de la main d’œuvre des paysans. Ce projet a pour objectif de capter une quantité minime d’eau provenant d’un ruisseau pour la stocker dans une réserve, permettant ainsi d’arroser les cultures en périodes de sécheresses sans impacter la dynamique de l’eau et de la faune.

Août 2018

Le Noyer Maya à la feria de “Sabor Barranquilla”

Du 23 au 26 août 2018, s’est déroulée la nouvelle édition de la feria de Sabor Barranquilla, laquelle continue au jour d’aujourd’hui à être le second événement le plus important de la ville de Barranquilla sur la côte caraïbe colombienne, juste après son fameux carnaval. Durant ses 10 ans, Sabor Barranquilla a réuni sur 4 jours le meilleur de la gastronomie locale, nationale et internationale se renforçant sa réputation comme une des ferias gastronomiques des plus importantes des caraïbes et du pays.

Grâce à l’institution gouvernementale du département de l’Atlántico et à la croix rouge, laquelle organise l’évènement; la ASOCALIM, association d’agriculteurs de Los Limites, située dans la municipalité de Luruaco, département de l’Atlántico, a pu participer à la feria afin de faire reconnaitre les divers et exquis produits gastronomiques agricoles ou naturels locaux et traditionnels transformés par ses membres. Comme toujours, l’arbre nommé Noyer Maya, symbole du projet mis en place par l’ASOCALIM et Envol Vert, eu un grand succès et a généré un grand intérêt auprès des visiteurs de par ses multiples propriétés alimentaires. En effet, les produits alimentaires naturels et sains sont de plus en plus appréciés dans les grandes villes de la côte Caraïbe colombienne, laissant le noyer maya se faire sa place comme produit d’intérêt au sein de ce secteur du marché.

Juin 2018

Promouvons le noyer maya!

©J.Damlincourt
©J.Damlincourt

Au cours du mois de Juin 2018, diverses activités importantes ont été réalisées par l’ASOciación de CAmpesinos de los LÍMites – ASOCALIM ; notamment en ce qui concerne l’arbre égérie du projet : le noyer maya.

Les journées de collecte de graines de noyer maya, qui ont débuté le mois passé, ont permis à ce jour de constituer un stock de 30kg de graines. La plupart de celles-ci suivent actuellement un processus de séchage, lequel doit mener à leur moulage. L’objectif est d’obtenir un type de farine, laquelle peut se consommer sous forme d’infusion ou de supplément alimentaire en la mélangeant à d’autres types de farines afin de réaliser divers produits typiques locaux. Le reste des graines suit un processus de transformation alimentaire sans passer par le séchage. En effet, elles ont été offertes au groupe de femmes chargées de la réalisation de confitures artisanales au sein de l’association. Ces produits seront promus durant le festival du noyer maya. Cette année, la seconde édition du festival a été repoussée au 22 Juillet 2018.

©J.Damlincourt
©J.Damlincourt

Une autre activité de conséquence a été réalisée ce mois-ci par les agriculteurs de l’ASOCALIM. Ils ont eu l’opportunité d’organiser leur première formation, enseignant et montrant à d’autres agriculteurs et leaders de la municipalité de Luruaco comment contribuer à la conservation de l’environnement et à l’amélioration de la sécurité alimentaire par l’implantation de pratiques agricoles écologiques, principalement l’agroforesterie. Les convives présents lors de la formation étaient des personnes d’influence : conseiller municipal et représentants légaux d’associations paysannes d’autres localités. Suite à une présentation théorique des concepts d’agro-écologie et d’agroforesterie, ils purent découvrir la matrice du projet : la pépinière, au sein de laquelle ils apprirent à réaliser des produits agricoles biologiques ; enfin ils purent visiter les parcelles agricoles représentatives du projet « Guáimaro y ganadería sostenible » porté par la fondation Envol Vert et l’ASOCALIM.

Mai 2018

La saison du noyer maya

Au cours du mois de mai 2018, les agriculteurs de l’ASOciación de CAmpesinos de los LÍMites – ASOCALIM – ont parcouru la forêt tropicale sèche à la recherche des arbres de noyer maya.

NOYERMAYA_Arbol-guaimaro_May2018

Cette année, il a été décidé de la réalisation d’un suivi des arbres de noyer maya (Brosimum alicastrum) de la zone, afin de pouvoir tirer le meilleur profit de la saison de fructification. En effet, les noix se collectent pour la consommation, ainsi que pour le semis au sein de la pépinière, que les agriculteurs qualifient comme étant le cœur du projet “guáimaro y ganadería sostenible” – noyer maya et élevage durable – de l´association ASOCALIM en partenariat avec la fondation Envol-Vert.

NOYERMAYA_Arbol2-guaimaro_May2018Ces noix ont des propriétés alimentaires très avantageuses pour l´être humain, ainsi que pour l’élevage et la faune sauvage. Elle peut se consommer sous sa forme naturelle ou bien elle peut passer par un processus de transformation. Au sein de la communauté, les deux produits phares sont : l´infusion de noix maya, dont la saveur est identique au café, et la confiture de noix maya. L´infusion se réalise à base de farine de noix maya, qui s’obtient par un processus de séchage solaire et de moulure ; alors que pour la confiture on utilise la noix verte (non séchée).

Grâce à ce suivi réalisé par les agriculteurs, la date du festival du noyer maya a pu être établie au 8 juillet 2018. Lors de cet évènement, vous pourrez déguster tout type de produits locaux et artisanaux principalement à base de noix maya et découvrir quant aux activités écologiques et durables de la communauté de los Limites.

Avril 2018

Renforcement de l´agro-tourisme communautaire dans la communauté de Los Limites

NOYERMAYA_LOREAL2_Abr2018Au cours du mois d´Avril, l´ASsOciation de CAmpesinos de los LIMites – ASOCALIM – a reçu la visite du groupe entrepreneurial de renommé international : l´Oreal. L´Organisme gouvernemental du département de l´Atlantique, au côté des membres de l´association, était présent pour leur souhaiter la bienvenue et offrir à chaque visiteur un cadeau de bienvenue fait par un artisan local.

Nos invités ont beaucoup apprécié la visite. Après un déjeuner typique de la région qu´ils partagèrent sous le nouveau ranch, ils purent réaliser diverses activités liées à l´agro-tourisme, échanger avec les agriculteurs, recevoir un cours sur le noyer maya, un arbre aux propriétés dites magiques et réaliser une randonnée dans la forêt tropicale sèche. Ils portèrent une attention toute particulière aux confitures faites maison par les femmes de la communauté membres de l´ASOCALIM, ainsi qu´à l´artisanat traditionnel exposé lors du déjeuner.

Pour que les visiteurs aient accès à toutes les commodités ; les agriculteurs, avec l´appui financier de l´organisme gouvernemental du département de l´Atlantique, ont construit des toilettes sèches écologiques. Les résidus de celle-ci se réutiliseront dans les parcelles avec pratique agroforestière pour réaliser un compost organique.

NOYERMAYA_LOREAL1_Abr2018

Afin de continuer à améliorer et développer les visites, l´ASOCALIM participe actuellement à deux cours permettant d´acquérir des connaissances en développement d´activités touristiques. L´objectif de ces cours est d´améliorer le design du produit proposé aux touristes, ainsi que de renforcer les capacités des habitants de la communauté à recevoir les visiteurs et leurs habilités à élaborer un plan touristique

 

Mars 2018

Un mois de rénovation pour ASOCALIM

Ce mois-ci, le comité d’agrotourisme de la ASOCALIM a décidé de rénover leurs installations et ses commodités afin de recevoir des visiteurs désireux de découvrir le projet d’agro-tourisme de la communauté de Los Limites dans les meilleurs conditions.

Projet TITI RestauracionRancho_Mar2018
@L.LHaridon

La restauration d’un Ranch traditionnel, où les visiteurs et les paysans pourront profiter de leur repas et d’une ombre rafraichissante aux heures les plus chaudes de la journée, a commencé au début du mois. Ce Ranch a été construit par les agriculteurs de l’association, tout comme ses tables et ses bancs. Ils se sont donnés pour objectif de trouver par eux même tout le matériel naturel nécessaire qui puisse s’extraire de façon durable. Un arbre mort leur a servi pour la réalisation de planches ; et les feuilles de palmiers ont été coupées en montant à la cime des arbres, afin d’éviter de couper le palmier au tronc.

Projet TITI CampesinoCarpintero_Mar2018

Après un mois de travaux, le Ranch est presque fini et les deux tables ainsi que leurs banc respectifs permettant d’accueillir jusqu’à 30 personnes ont pu être montés.

De plus, l’association a tiré profit des connaissances et de l’art d’un artisan traditionnel local pour l’acquisition de plats, verres et cuillères faites en totumo, un fruit à coque tropical, avec le logo de l’association gravé. Par cet achat, l’association souhaite appuyer et promouvoir l’artisanat traditionnel et local que l’on peut retrouver sur la côte caraïbe.

La prochaine œuvre ? Sous peu il y aura également des toilettes écologiques sèches à disposition !

Photos @L.LHaridon

Février 2018

ASOCALIM: Exposant au salon touristique le plus important de Colombie

[NOYERMAYA]ANATO_Feb2018@L.LHaridonDu 21 au 23 février 2018, l’association ASOCALIM était présente à la vitrine touristique ANATO. Ce salon est l’évènement le plus important du pays pour les acteurs du secteur touristique. Les professionnels ou représentants du tourisme: Agences de voyage, guides et opérateurs touristiques, institutions publiques, et autres ; agissant au niveau local, national ou international ; se sont donc réunis pour échanger et renforcer leurs liens. L’un des objectifs étant de s’unir afin d’encourager le développement de cette activité en Colombie.

ASOCALIM a pu présenter son projet d’agrotourisme communautaire grâce à la diffusion de produits promotionnels tels qu’une vidéo – Elle se trouve sur le Facebook de l’association – de nouveaux flyers détaillant l’offre touristique, des cartes de visite, etc.

[NOYERMAYA]ANATO_Feb2018@A.Larsen

La vitrine touristique ANATO a beaucoup apporté à l’association. Elle lui a permis d’identifier le marché au niveau local et national, par la découverte des offres et produits proposés par les différents acteurs touristiques. Elle lui a également permis d’apprendre sur la dynamique du tourisme social et durable sur la côte caraïbe. Grâce à ce salon, le réseau professionnel d’ASOCALIM à augmenter de façon considérable: par l’échange avec les acteurs locaux et en participant à des rondes professionnelles.

Participer à la vitrine touristique ANATO a été une expérience enrichissante dont l’association a pu tirer beaucoup de connaissances ; lesquelles permettront de développer et d’améliorer le projet d’agrotourisme communautaire.
Nous vous invitons à rejoindre le Facebook d’ASOCALIM pour suivre toute l’actualité du projet. Ajoutez en amis “ASOCALIM Limites” et/ou suivez la page Facebook “ASOCALIM”.

Janvier 2018

Agrotourisme et Transformation de produits agricoles: Axes fondamentaux d’ASOCALIM !

ASOCALIM débute l’année avec une visite agro-touristique à laquelle ont assisté les représentants d’une agence de tourisme franco-colombienne et l’institution politique de gouvernance départementale de l’Atlantique. L’objectif est de promouvoir l’offre éco-touristique créée par l’association à destination d’un tourisme responsable souhaitant acquérir plus de connaissances sur son environnement.

 

noyermaya_elevage_visita_ene2018

Durant la visite, les activités et le travail réalisés par les agriculteurs en vue de la conservation de la forêt tropicale sèche ont été présentées. Il en a été de même pour les techniques d’agriculture durable mises en place ; lesquelles servent d’exemple local pour l’implantation de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement. Le second intérêt de cette activité agro-touristique, en plus de sensibiliser les touristes, est de générer des revenues supplémentaires qui puissent se réinvestir dans les autres branches d’activités du projet. Ils permettent donc aux agriculteurs d’améliorer leur travail en agroforesterie et au groupe de transformation de développer leurs produits bio ; ceci par l’achat d’outils, en participant à des formations, etc.

Au cours du mois de Janvier, le comité de transformation et ses membres ont également confirmé leur participation au Premier Carnaval d’Artisanats de l’Atlantique afin de vendre leurs délicieuses confitures. Nous vous attendons à Barranquilla du 5 au 8 Février, plaza de la paz !!!noyermaya_elevage_carnaval_feb2018

Découvrir les actualités des années précédentes : 2017, 2016, 2015, 2014

Ce message est également disponible en : Espagnol