empreinte-foret2

Méthodologie de l’Empreinte Forêt

L’Empreinte Forêt couvre les matières premières les plus importantes en thème de déforestation (soja, huile de palme, hévéa, viandes blanches et rouges, œufs, cuir, café et cacao). Vous trouverez ci-dessous la méthodologie de l’Empreinte Forêt.

Afin de calculer l’empreinte brute associée aux différentes matières premières, Envol Vert a réalisé un travail d’équivalence entre les volumes consommés par chaque Français et les surfaces nécessaires pour produire ces quantités. Ces calculs d’équivalence sont réalisés sur des moyennes de production mondiale et pourraient donc varier en fonction de l’origine de l’importation.

Volume de consommation des Français (vC°Fr) x Surface brute nécessaire pour la Production (SfP°)

 =

Empreinte Forêt brute (EFb)

La méthodologie de l’Empreinte Forêt nette est basée sur le calcul du croisement entre le rendement de la matière première à l’hectare (incluant les pertes dans les processus de transformation) et le risque de déforestation de la matière première selon différents critères (taux de déforestation, niveau de dépendance, présence d’alternative sectorielle, etc.).

Empreinte Forêt brute (EFb) x Risque de déforestation (Rd) 

=

Empreinte Forêt nette (EFn)

 

Le risque de déforestation est intrinsèque à un produit utilisé par défaut en France, et ce dans le cas d’un produit consommé sans information additionnelle visible (comme des certifications).

Le risque de déforestation est mesuré sur 100 et est pondéré comme suit :

  • Le risque de déforestation sectoriel (50) : ce critère mesure le risque sectoriel que la matière première soit un vecteur de déforestation dans les principaux pays de production et que ces produits issus de la déforestation soient exportés
  • Le risque de dépendance (25) : ce critère mesure la proportion d’importation issue de pays à risque de déforestation et ainsi le risque de dépendance à la déforestation.
  • Le risque de non durabilité (25) : ce critère mesure le risque que le produit consommé de manière aléatoire soit issu de production de matière première non durable.

En savoir plus sur :