Publié le : 26/12/20145.3 min de lecture

Novembre 2014

Rencontre avec l’Inga Fondation

Théo, volontaire sur le projet mené en collaboration avec Inga Fondation, est parti rencontrer Mike Hands, agro-botaniste et directeur de l’Inga Fondation. C’est à travers des recherches d’alternatives viables à l’abattis-brûlis qu’il a été amené à découvrir le travail impressionnant de M. Hands. Il a développé un système agroforestier avec un arbre originaire d’Amazonie: l’Inga (pois doux). Cette technique nommée « Inga Alley cropping », en associant arbres et cultures sur une même parcelle, permet une production à haut rendement adaptée aux conditions locales (manque de main d’œuvre, sols acides, lessivage des sols, érosion …).

Cette technique de haute intensité est viable économiquement, durable pour son environnement et adaptée aux conditions de Bartola.

C’est pourquoi Théo, est allé s’approprié l’itinéraire technique de ce système au centre expérimental de l’Inga Fondation à la Ceiba (Honduras). Cela marque le début d’une collaboration entre Envol Vert et l’Inga Fondation dans le cadre du projet à Bartola. La prochaine étape sera l’organisation d’une visite de fermes avec Inga en Honduras afin d’offrir l’opportunité aux agriculteurs de Bartola de découvrir un nouveau mode de production. Nous espérons pouvoir planter des parcelles expérimentales dans les fermes de Bartola au cours de l’année 2015 !

http://www.ingafoundation.org

 

 

Septembre 2014

Projet Ulule gagné

Merci à tous, nous venons de gagner le projet Ulule, grâce aux fonds récoltés nous allons pouvoir très rapidement renforcer les actions du projet!

ulule gagné

Août 2014

Théo booste le développement du projet

Etudiant en école d’ingénieur et spécialisé dans le développement agricole des pays du sud, voici maintenant plus de 5 semaines que Théo a rejoint la communauté de Bartola. Réfléchir à des changements qui permettraient d’aller vers des systèmes respectueux des forêts et efficients économiquement est une problématique qui lui est chère. L’agriculture sur brûlis fait vivre 500 millions d’agriculteurs dans le monde. Mais elle est aussi responsable de 60% de la déforestation. C’est pour trouver des solutions qui protègent les forêts tout en améliorant la condition paysanne qu’il a choisi de participer au projet.

Nicaragua

« Les familles m’ont accueilli avec enthousiasme et motivation afin de relever le défi que représente ce projet. La communauté se situe dans une zone d’une incroyable biodiversité, ce qui rend le travail d’autant plus motivant. J’ai très vite pris conscience que ces agriculteurs étaient très motivés pour ce projet. Ils ont de grandes connaissances sur leur environnement, la forêt, et savent bien dans quelle direction le changement doit s’orienter. »

Le travail de Théo est donc d’opérer un appui technique, méthodologique et une planification. Prenant en compte les objectifs spécifiques fermes par ferme, nous avons réfléchi à la mise en place de parcelles de reforestation et de banques fourragères. Ces dernières vont permettre d’améliorer la nutrition des bovins et on l’espère les rendements laitiers et viande.

Dès le 1er septembre,  nous avons procéder à l’installation d’une pépinière dans chaque ferme. Dans un premier temps, nous pensons mettre en pot plus de 1000 arbres au sein des 9 fermes de la coopérative. Je vais aussi compléter les formations, l’idée est de modifier la façon dont les arbres sont perçus par certains agriculteurs et de les présenter comme un investissement productif, une composante entière de la rentabilité et de la durabilité de l’exploitation.

Juillet 2014

Démarrage des formations pour la communauté

DSC05178Grâce aux fonds récoltés dans le cadre des Rendez vous de la biodiversité et avec notre partenaire la Fundacion del Rio, Envol vert a pu contribuer ces dernières semaines à la réalisation d’ateliers de formation au bénéfice de la communauté.

3 formations ont été réalisées auprès de 40 personnes dont 13 enfants. Elles ont pour objectif de former aux pratiques de l’agroforesterie, une technique soutenable au niveau environnemental et qui permet d’augmenter le rendement de la production. Ce fût aussi l’occasion de renforcer les connaissances environnementales des enfants de la communauté.

La méthodologie participative des formations en plus de faciliter l’apprentissage de nouvelles techniques de production et d’augmenter la conscience de la valeur des forêts, permettent également de générer réflexions et échanges autour des projets de la communauté, et également de renforcer la cohésion de celle-ci.

 

Juin 2014 :

La vache jamais sans son arbre

la vache et son arbre

Afin de soutenir ce projet de préservation des forêts tropicales, Envol Vert lance pour la première fois un projet de crowfunding « La vache, jamais sans son arbre ».

Avec le projet « La vache, jamais sans son arbre ! », Envol Vert souhaite contribuer à la préservation de la zone d’amortissement de la réserve tropicale d’Indio Maiz au Nicaragua, l’un des domaines les plus intacts d’Amérique Centrale, en apportant son soutien à la Communauté de Bartola. En effet, la Communauté de Bartola souhaite étendre sa forêt en réduisant de moitié la surface consacrée à l’élevage, sans réduire le nombre de vaches. Pour répondre à ce souhait, Envol Vert instaurera la pratique du sylvo-pastoralisme sur les terres qui sert au pâturage de leurs vaches. Cette technique d’élevage permet aux animaux de pâturer en forêt et de ce fait, de profiter des ressources fourragères situées sous les arbres. Dans cette optique, Envol Vert offrira un apport de fonds, mettra à disposition son expertise technique et mobilisera des volontaires sur place. Pour compléter l’apport de fond Envol Vert lance un projet de crowfunding « La vache, jamais sans son arbre ».

bouton vache

Publié le : 26/12/20145.3 min de lecture

Novembre 2014

Rencontre avec l’Inga Fondation

Théo, volontaire sur le projet mené en collaboration avec Inga Fondation, est parti rencontrer Mike Hands, agro-botaniste et directeur de l’Inga Fondation. C’est à travers des recherches d’alternatives viables à l’abattis-brûlis qu’il a été amené à découvrir le travail impressionnant de M. Hands. Il a développé un système agroforestier avec un arbre originaire d’Amazonie: l’Inga (pois doux). Cette technique nommée « Inga Alley cropping », en associant arbres et cultures sur une même parcelle, permet une production à haut rendement adaptée aux conditions locales (manque de main d’œuvre, sols acides, lessivage des sols, érosion …).

Cette technique de haute intensité est viable économiquement, durable pour son environnement et adaptée aux conditions de Bartola.

C’est pourquoi Théo, est allé s’approprié l’itinéraire technique de ce système au centre expérimental de l’Inga Fondation à la Ceiba (Honduras). Cela marque le début d’une collaboration entre Envol Vert et l’Inga Fondation dans le cadre du projet à Bartola. La prochaine étape sera l’organisation d’une visite de fermes avec Inga en Honduras afin d’offrir l’opportunité aux agriculteurs de Bartola de découvrir un nouveau mode de production. Nous espérons pouvoir planter des parcelles expérimentales dans les fermes de Bartola au cours de l’année 2015 !

http://www.ingafoundation.org

 

 

Septembre 2014

Projet Ulule gagné

Merci à tous, nous venons de gagner le projet Ulule, grâce aux fonds récoltés nous allons pouvoir très rapidement renforcer les actions du projet!

ulule gagné

Août 2014

Théo booste le développement du projet

Etudiant en école d’ingénieur et spécialisé dans le développement agricole des pays du sud, voici maintenant plus de 5 semaines que Théo a rejoint la communauté de Bartola. Réfléchir à des changements qui permettraient d’aller vers des systèmes respectueux des forêts et efficients économiquement est une problématique qui lui est chère. L’agriculture sur brûlis fait vivre 500 millions d’agriculteurs dans le monde. Mais elle est aussi responsable de 60% de la déforestation. C’est pour trouver des solutions qui protègent les forêts tout en améliorant la condition paysanne qu’il a choisi de participer au projet.

Nicaragua

« Les familles m’ont accueilli avec enthousiasme et motivation afin de relever le défi que représente ce projet. La communauté se situe dans une zone d’une incroyable biodiversité, ce qui rend le travail d’autant plus motivant. J’ai très vite pris conscience que ces agriculteurs étaient très motivés pour ce projet. Ils ont de grandes connaissances sur leur environnement, la forêt, et savent bien dans quelle direction le changement doit s’orienter. »

Le travail de Théo est donc d’opérer un appui technique, méthodologique et une planification. Prenant en compte les objectifs spécifiques fermes par ferme, nous avons réfléchi à la mise en place de parcelles de reforestation et de banques fourragères. Ces dernières vont permettre d’améliorer la nutrition des bovins et on l’espère les rendements laitiers et viande.

Dès le 1er septembre,  nous avons procéder à l’installation d’une pépinière dans chaque ferme. Dans un premier temps, nous pensons mettre en pot plus de 1000 arbres au sein des 9 fermes de la coopérative. Je vais aussi compléter les formations, l’idée est de modifier la façon dont les arbres sont perçus par certains agriculteurs et de les présenter comme un investissement productif, une composante entière de la rentabilité et de la durabilité de l’exploitation.

Juillet 2014

Démarrage des formations pour la communauté

DSC05178Grâce aux fonds récoltés dans le cadre des Rendez vous de la biodiversité et avec notre partenaire la Fundacion del Rio, Envol vert a pu contribuer ces dernières semaines à la réalisation d’ateliers de formation au bénéfice de la communauté.

3 formations ont été réalisées auprès de 40 personnes dont 13 enfants. Elles ont pour objectif de former aux pratiques de l’agroforesterie, une technique soutenable au niveau environnemental et qui permet d’augmenter le rendement de la production. Ce fût aussi l’occasion de renforcer les connaissances environnementales des enfants de la communauté.

La méthodologie participative des formations en plus de faciliter l’apprentissage de nouvelles techniques de production et d’augmenter la conscience de la valeur des forêts, permettent également de générer réflexions et échanges autour des projets de la communauté, et également de renforcer la cohésion de celle-ci.

 

Juin 2014 :

La vache jamais sans son arbre

la vache et son arbre

Afin de soutenir ce projet de préservation des forêts tropicales, Envol Vert lance pour la première fois un projet de crowfunding « La vache, jamais sans son arbre ».

Avec le projet « La vache, jamais sans son arbre ! », Envol Vert souhaite contribuer à la préservation de la zone d’amortissement de la réserve tropicale d’Indio Maiz au Nicaragua, l’un des domaines les plus intacts d’Amérique Centrale, en apportant son soutien à la Communauté de Bartola. En effet, la Communauté de Bartola souhaite étendre sa forêt en réduisant de moitié la surface consacrée à l’élevage, sans réduire le nombre de vaches. Pour répondre à ce souhait, Envol Vert instaurera la pratique du sylvo-pastoralisme sur les terres qui sert au pâturage de leurs vaches. Cette technique d’élevage permet aux animaux de pâturer en forêt et de ce fait, de profiter des ressources fourragères situées sous les arbres. Dans cette optique, Envol Vert offrira un apport de fonds, mettra à disposition son expertise technique et mobilisera des volontaires sur place. Pour compléter l’apport de fond Envol Vert lance un projet de crowfunding « La vache, jamais sans son arbre ».

bouton vache

Partagez cet article sur vos réseaux !

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?

Pour en savoir plus, découvrez nos dernières actualités 

Quel est votre impact sur les forêts ?